Gabon : fin du dialogue politique

Le rapport final présenté vendredi

Au Gabon, le dialogue politique s’est clôturé ce jeudi 25 mai. Une initiative voulue par le président Bongo après la crise postélectorale d’août à septembre 2016 et sa réélection contestée.

Ce dialogue politique, est un processus entamé fin mars durant lequel les citoyens ont exprimé leurs souhaits pour éviter une nouvelle crise. Depuis plus d’un mois, une phase politique avait à son tour été lancée, avec un dialogue entre la majorité et une partie de l’opposition pour entériner une série de réformes. Ces conclusions devraient être transformées en textes de loi dans les prochains mois.

Les conclusions du dialogue s’apparentent à un mélange subtil dans lequel le pouvoir a lâché du lest, sans céder sur l’essentiel.

En premier lieu, le président conserve son mandat de 7 ans renouvelable indéfiniment. Mais son élection sera désormais à deux tours. Une réforme réclamée par l’opposition sur laquelle la majorité a cédé.

Par contre, le chef de l’Etat reste très influent sur la Cour constitutionnelle, vue comme un pilier de son pouvoir. Il continuera de nommer trois juges, dont le président de la Cour.

Source rfi.fr

A propos de l'auteur

Du même auteur

Soutenir par un don