Eradiquer les cas d’accidents de circulation au Togo

Le programme « Trotro » responsabilise tout le monde

Une cinquantaine d’acteurs impliqués dans la gestion de la sécurité routière sont en travaux d’échanges avec l’Association Terre de Joie, ce mercredi à Lomé sur les activités du programme « Trotro » (changement, en Mina, une langue du sud du Togo), pour ensemble mettre en place de nouvelles bases pour réduire les accidents de route.

Placée sous le thème : « Sécurité routière, tous responsables », les activités de ce programme ont été officiellement lancées par le directeur de cabinet du ministère des Infrastructures et des transports, M. Marc Sondou en présence de la présidente de l’association Terre de Joie, Mme Dédé Ayivi Amah.

Selon M. Sondou, la sécurité routière, est un combat permanent que le Togo a engagé dès l’avènement à la magistrature suprême du président Faure Gnassingbé qui a fait de l’année 2014, une année dédiée à la sécurité routière.

« Cette politique volontariste du gouvernement en matière de prévention de la sécurité routière se manifeste dans plusieurs domaines, notamment par la prise de mesures d’ordre juridique et institutionnel, telles que l’adoption du code de la route en 2013 et ses textes d’applications, la mise en place d’un comité chargé du contrôle des surcharges routières et de la préservation des infrastructures routières, la création d’un comité national de facilitation des transports et des échanges et la création d’un service du contrôle de la sécurité routière au ministère de la Sécurité et de la protection civile  », a-t-il indiqué.

En 2011, les services de police et de gendarmerie ont enregistré sur les routes 3.101 cas d’accidents, 470 morts et 6.241 blessés. En 2012, il y a eu 7.889 cas d’accidents avec à la clé 739 morts et 9.376 blessés. En 2013, des 4.295 cas d’accidents, il y a eu 516 morts et 6.345 blessés. En 2014, 5.390 cas d’accidents ont été enregistrés avec 802 morts et 5.565 blessés et en 2015, il y a eu 2.851 cas d’accidents, 473 morts et 3871 blessés.

La présidente de l’Association Terre de joie, Mme Dédé a de son côté relevé que ledit programme a été lancé pour pallier aux soucis qu’on a dans notre sécurité routière.

«  Dans nos routes tous les jours, il y a plein de bévues que nous commettons, le téléphone au volant, le téléphone en marchant, beaucoup de situation pas possibles qui se passent tous les jours et qui facilitent le risque d’accident. On peut constater au moins dix (10) à vingt (20) accidents par jour dans un milieu et c’est vraiment touchant  », a-t-elle précisé.

Pour elle, le programme « Trotro » a été lancé particulièrement pour les victimes d’accidents qu’on remarque tous les jours sur les routes, dans les hôpitaux et le nombre devient de plus en plus grand, ce qui cause parfois des frustrations.

L’Association Terre de Joie est dans plusieurs domaines comme la sécurité routière, l’éducation, la formation, l’emploi des jeunes et plein d’autres domaines que toute association jeune peut mener.

A propos de l'auteur

Du même auteur

Soutenir par un don