Elections justes et transparentes

Le processus de renouvellement des Chambres régionales de métiers va bon train

« Bâtir ensemble les bases pour un artisanat créateur de richesses », tel est le thème qui réunit autour d’une table ronde, ce mardi à Lomé, les membres des commissions électorales ad hoc chargées de l’organisation du processus de renouvellement des organes des Chambres régionales de métiers.

Cette rencontre qui s’inscrit dans la poursuite des activités relatives aux réformes dans le secteur de l’artisanat a été financé par la deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ).

« Comme nous le savons tous, l’artisanat, au regard de son répertoire des métiers riche et diversifié, est un formidable gisement d’activités et partant un pourvoyeur d’emplois », a indiqué M. Yawotsè Vovor, Directeur de cabinet du ministère organisateur.

Pour lui, l’artisanat joue un rôle d’avant-garde et propulseur du développement de plusieurs autres secteurs, en l’occurrence, l’agriculture, l’industrie, le commerce et le tourisme. Il contribue, a-t-il ajouté, une part non négligeable (18%) à la formation du PIB et à la réduction du déficit de la balance des paiements pour 20%.

Dans son intervention, le représentant de la GIZ a invité les participants à la formation, à plus d’engagement et de vigilance pour.

Cette rencontre a été initiée par le ministère du Développement à la base, de l’artisanat, de la jeunesse et de l’emploi des jeunes, pour mettre en œuvre des élections justes et transparentes au cours desquelles les artisans togolais vont élire des représentants de leur choix pour les trois (3) prochaines années.

Le secteur de l’artisanat se présente aujourd’hui comme un excellent créneau porteur eu égard aux immenses potentialités qu’il renferme en termes de création d’emplois, de valorisation de produits locaux, de génération de revenus et partant, de contribution à la lutte contre la pauvreté.

A propos de l'auteur

Du même auteur

Soutenir par un don