Journée internationale de la fille

Le pouvoir de l’adolescente : vision pour 2030

En prélude à la journée internationale de la fille célébrée chaque 11 octobre, la ministre de l’Action sociale, de la Promotion de la Femme et de l’Alphabétisation, Mme Tchabinandi Kolani Yentcharé, s’est adressée par anticipation aux Togolais le vendredi 9 octobre dernier.
Placée au Togo sous le thème : « Le pouvoir de l’adolescente : vision pour 2030 », le message principal de cette journée cette année est de rappeler aux populations, les droits des filles et les phénomènes qui entravent leur épanouissement.
Mme Kolani s’est faite le défenseur des droits des filles en appelant aux décideurs et acteurs de développement afin qu’ils offrent aux filles les mêmes moyens qu’aux garçons pour leur affirmation dans la société. Elle part du constat qu’une discrimination s’est érigée en règle dans notre pays et dont sont victimes les filles du simple fait de leur sexe et de leur âge. Pour cela, elle affirme qu’ il y a nécesscité d’une prise de conscience collective par rapport cet état de chose.
« Si les filles sont accompagnées durant l’adolescence, elles ont le potentiel de changer le monde » a-t-elle rassuré en s’inscrivant dans la vision du Chef de l’Etat, Faure Gnassingbé, qui est de faire du Togo, un pays émergent à l’horizon 2030.
Mme Kolani Yentcharé s’est dite consciente que .
Elle a également mis l’accent sur les violences faites aux filles qui est également une entrave sérieuse à leur épanouissement.
« L’étude sur les violences Basées sur le Genre (VBG) de 2010 au Togo indique que la prévalence des VBG dans les ménages chez les filles de 9 à 18 ans est de 62,5% pour les violences physiques, 91,9% pour les violences psycho-morales, 5,5% pour les violences sexuelles, 25% pour les violences économiques, 21,1% pour les violences institutionnalisées et 22, 5% pour les discriminions. » a-t-elle rappelé.
La journée sera célébrée à travers plusieurs activités à Lomé et dans les régions.

A propos de l'auteur

Late Pater

Il est rédacteur au journal L’Union pour la Patrie et au site web Pa-lunion.com

Du même auteur

Soutenir par un don