L’harmattan se précise à Lomé

Le père Noël offre un vent sec aux populations de Lomé

Depuis lundi, l’alizé continental du nord-est appelé communément « harmattan » souffle sur la capitale togolaise. Ce vent sec occasionne souvent des accidents de circulation et plusieurs maladies.

Après l’euphorie de la fête de la Nativité, dans les rues de la capitale togolaise, l’on assiste à du brouillard ici et là ; ceci dû à l’harmattan. Soufflant du Sahara vers le sud-ouest du continent africain, ce vent favorise, parce que brouillard, plusieurs accidents de circulation. ce qui rend importante la prudence dans les rues.

Dans ses bagages, l’harmattan, à cause de la poussière, augmente les risques d’exposition à certains maux tels que les migraines, les bronchites, la méningite, la conjonctivite virale, les grippes, etc. Aussi, les défenses immunitaires se voient affaiblies. Ceci sans oublier la dessiccation de la peau et des muqueuses qui tapissent les voies respiratoires et la bouche.

Il est conseillé, pour se prémunir, contre ces problèmes, une alimentation saine et équilibrée en mettant l’accent sur la consommation de fruits et de légumes. Les crèmes et le beurre de karité sont conseillés pour protéger la peau et les fosses nasales. Aussi est-il nécessaire de recourir à un centre de santé lorsqu’on est en face de symptômes aussi minimes soient-ils.

A propos de l'auteur

Ghislain A.-K.

Jeune journaliste, il est un rédacteur du site d’informations pa-lunion.com

Du même auteur

Soutenir par un don