Promotion du secteur privé au Togo

Le patronat et la chambre désormais unis

Une importante réunion entre le Conseil national du Patronat, CNP, et la Chambre du Commerce et d’Industrie du Togo, CCIT, s’est tenue au siège de la CNP ce vendredi 13 mars 2015.

Curieusement, la réunion s’est tenue sans ordre du jour. C’est pas la mort du petit cheval.

En réalité, depuis des années, des divergences basées essentiellement sur des querelles de personnes, ont toujours opposé les deux institutions du secteur privé au Togo. Au point d’éloigner les membres des objectifs communs assignés à leurs institutions. 

C’est donc pour enterrer la hache de guerre que les présidents de la Chambre du commerce, M. Méba Essohouna et Ajavon Kanlingan du Protronat ont conduit leurs membres à une prise de contact qui est un premier grand pas vers la synergie des actions. Au nom de la promotion du secteur privé.

Dans son discours de bienvenu, M. Ajavon a indiqué que la reprise des activités au pays n’est pas aussi perspectible qu’elle devrait l’être au sein du secteur privé à cause des divergences de vues affichées par les deux institutions. Aussi, constate-on qu’elles ne parlent pas d’une même voix pour défendre les intérêts de ce secteur indispensable à l’économie nationale. « Le pays avance, mais avec des freins. Car le CNP et la CCIT parlaient toujours en leur propre nom. » a-t-il avoué.

Dans sa réponse-remerciement, le président Méba s’est montré très réconciliant et ouvert à une collaboration franche, durable et profitable à tous. « Le Cnp et la Ccit sont les deux institutions clés du secteur privé. Ensemble, ils relèveront de grands défis. Pour se faire, ils doivent privilégier le dialogue, travailler d’arrache-pied et contribuer à l’éclosion du secteur privé. » a-t-il soutenu.

L’un dans l’autre, les propos des deux présidents transigent à créer une ambiance de sérénité à travers le dialogue en lieu et place de la délation, de la division, des problèmes de personnes.

Le débat lancé à la suite des discours se résume en une phrase : éviter les erreurs du passé pour que chacun apporte sa contribution à l’essor du secteur privé."

Notons que le Conapp, désormais membre du Conseil national du Patronat a participé activement à cette séance de rapprochement entre la CCIT et le CNP.

A propos de l'auteur

Late Pater

Il est rédacteur au journal L’Union pour la Patrie et au site web Pa-lunion.com

Du même auteur

Soutenir par un don