Flash
24.05.2017 Entrepreneuriat : Ce vendredi, démarre à Lomé le Forum international pour le développement de l’entrepreneuriat en Afrique (FIDEA). L’événement est à sa première édition.
23.05.2017 Education : Komlan Adougo est devenu mercredi le nouveau président du Mouvement pour l’épanouissement de l’étudiant togolais (MEET), un regroupement estudiantin. Il supplante Komlan Kondo, en fin de mandat.
23.05.2017 Politique : Fond de la lettre datant du 22 mai 2017 de Nicolas Lawson à Faure Gnassingbé
06.05.2017 Sports/ Football : Le Togo prépare sa participation au Championnat d’Afrique des Nations (CHAN). Les éperviers locaux seront en regroupement au cours de la semaine prochaine.
27.04.2017 Diplomatie : Pour ses 57 ans d’accession à l’indépendance, le Togo a reçu du Gabon et du Japon des messages de félicitations et de vœux. L’Empereur du Japon, Akihito, a adressé mercredi son message à travers ambassadeur du pays au Togo. Le message de soutien du président gabonais est, lui,parvenu au chef de l’Etat togolais, la veille.
26.04.2017 Economie : Il est organisé du 26 avril au 05 mai à Lomé le Forum international des grandes entreprises et investissement (FIGEI). L’événement regroupera quelques 150 entreprises issues de 29 pays sont attendues autour du thème « Le monde des affaires et les échanges économiques avec les pays en voie de développement ».
26.04.2017 Politique : Le Comité d’action pour le renouveau (CAR) a 26 ans. Plusieurs activités seront organisées par le parti de Me Yawovi Agboyibo pour commémorer cet anniversiare. Il est annoncé, entre autres, l’inauguration d’un nouveau siège national pour le parti.

Message des évêques Togo

Le mal togolais et ses solutions

Après son message de 2016, la Conférence des évêques du Togo rend public un message intitulé « Il y a de l’espérance pour ton avenir », et dans lequel elle pointe du doigt les problèmes qui sévissent dans le pays.

Selon les évêques, il y a plusieurs problèmes notamment celui de l’alternance, de la justice sociale, de la justice judiciaire, de responsabilité, de vérité et de cohérence des acteurs politiques.

A propos de l’alternance, les évêques estiment qu’avant d’être une valeur démocratique, elle est surtout une exigence de droit naturel.

« Les gouvernants sont à notre service, il est légitime de les remplacer quand nous estimons qu’ils ne remplissent plus leur mission ou qu’ils ont atteint une limite qui ne leur permet ou ne leur permettrait plus de bien remplir cette mission », indique la lettre pastorale qui soutient que l’alternance n’est pas une faveur que l’on pourrait accorder ou non au peuple mais plutôt une exigence capitale que tout citoyen ou parti politique devrait respecter.

Les évêques recommandent que les réformes constitutionnelles soient faites rapidement, surtout celles qui concernent la limitation du nombre de mandats présidentiels et le mode de scrutin. Ils invitent la classe politique à saisir l’occasion que la Cour constitutionnelle a donnée à l’Assemblée nationale à travers sa décision du 25 mars dernier, quand elle demandait à l’institution parlementaire de « reprendre la procédure relative à la proposition de loi de révision constitutionnelle proposée par certains partis ».

Au Togo, note le message, « les biens sont accaparés par quelques riches qui deviennent davantage riches au détriment des plus pauvres ». Poursuivant, il est décrié la façon dont l’affaire des incendies des marchés de Kara et de Lomé est traitée. Pour les évêques, il faut que les responsabilités soient situées, que les auteurs soient connus et traînés devant la justice.

Les évêques terminent leur message avec une prière et déclarent que le « Seigneur » les a assurés que si les Togolais demeurent fidèles à leurs engagements, ils sauveront leur pays.

A propos de l'auteur

Du même auteur

Soutenir par un don