Ministère du Développement à la Base

Le bilan exercice 2016 présenté

La revue du bilan de la mise en œuvre des actions du ministère du développement à la base, de l’artisanat de la jeunesse et de l’emploi des jeunes prévues pour l’année 2016 ont été présentées ce mardi matin à Lomé.

Les résultats présentés montrent un taux d’exécution moyen de 90% et un taux de décaissement de l’ordre de 91%. Pour enregistrer ces résultats, le ministère s’est appuyé sur six (6) leviers dont le suivi des résultats, l’innovation pour mieux répondre aux besoins des populations, l’optimisation de la proximité avec les populations, la recherche du maximum de synergie et la mobilisation des ressources.

Ladite revue a donné l’opportunité à la ministre en charge du développement à la base, Mme Victoire Tomégah Dogbé et son personnel de saluer ces résultats qui ont contribué à faire reculer davantage les frontières de la pauvreté au Togo.

La rencontre a également permis de mettre en exergue, pour mieux capitaliser l’année prochaine, les leviers de l’approche de travail qui ont permis d’atteindre lesdits résultats.

« Les résultats enregistrés au cours de l’année 2016 sont satisfaisants et ont contribué sans nul doute à faire reculer davantage les frontières de la pauvreté dans notre pays », a déclaré la ministre.

Le pilotage de cette stratégie, confiée au ministère du Développement à la base de l’Artisanat, de la Jeunesse et de l’Emploi des jeunes, contribue à la mise en œuvre d’une vision commune pour un développement inclusif et solidaire au Togo.

« Au regard des progrès significatifs réalisés, malgré les défis multiples, je voudrais vivement saluer toutes les communautés à la base, les partenaires au développement, les responsables et personnels des ministères et tous les autres acteurs du privé et de la société civile, pour l’engagement de taille aux côtés du chef de l’Etat qui ont permis d’engranger ces progrès vers un développement socioéconomique accéléré et inclusif de notre pays », a-t-elle martelé.

Plus loin dans son intervention, Mme Tomégah-Dogbé a indiqué que depuis près d’une décennie, le Gouvernement à travers la mise en œuvre de cette politique de développement à la base donne la priorité à l’être humain comme acteur de son propre développement à travers une dynamique participative et visant à réduire les inégalités.

Le ministère a mené de nombreuses actions relatives à l’amélioration du cadre et des conditions de vie des communautés à la base, à l’inclusion financière, via le FNFI et à la promotion de la jeunesse.

Pour le compte de l’année 2016, le taux de moyen d’exécution de la lettre de mission du ministère est d’environ 90,33%, le taux de réalisation physique moyen du PTBA est de 70,07%. Sur le plan financier le taux moyen de décaissement est de 91%.

Au cours de cette même année, le ministère a mis en œuvre avec succès un nombre important d’actions phares qui ont permis d’atteindre des résultats décisifs pour l’amélioration du cadre et des conditions de vie des communautés à la base, l’inclusion financière des populations à faible revenu, la promotion de la jeunesse, l’appui à l’emploi et de entrepreneuriat des jeunes, et la promotion de l’artisanat.

Pour le compte de l’année 2017, le ministère en question poursuivra la mise en place des microprojets d’infrastructures socio-collectives et économiques qui trouveront un renfort à travers le Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC) lancé cette année, le renforcement des filets de protection sociale avec en priorité la protection et l’épanouissement des enfants et l’intégration socio-économique des personnes vulnérables, le renforcement de l’inclusion socio-économique et financière des populations vulnérables et l’intensification des moyens d’actions en faveur de l’épanouissement, de l’entrepreneuriat, de l’employabilité et de l’emploi des jeunes.

A propos de l'auteur

Du même auteur

Soutenir par un don