Journée mondiale de la défécation à l’air libre

Le WSSCC annonce une grande campagne

« Des toilettes et des emplois ». C’est à travers ce thème que sera célébrée ce samedi 19 novembre prochain, l’édition 2016 de la Journée mondiale des toilettes. L’événement a été officiellement lancé ce jeudi à Lomé par la coordination nationale du Conseil de concertation pour l’approvisionnement en eau et assainissement (WSSCC).

Pour faire face aux enjeux de la défécation à l’air libre au Togo, cette ONG internationale, appuyée par deux autres organisations que sont le Conseil de concertation pour l’assainissement de base au Togo (CCABT) et la Croix rouge togolaise (CRT), va marquer cette journée par une campagne dénommée « fin de la défécation à l’air libre au Togo, je m’engage. Et toi ? ».

Un contrat de partenariat a été scellé avec la Plateforme des organisations de la presse pour la santé (PLAFOPS), le collectif des artistes du Togo et le Groupe de réflexion des amis pour le développement de l’humain (GRADH) dans ce cadre.

« Pour éveiller la conscience de la communauté togolaise et couper la chaîne oro-fécale et porter les informations à la communauté, nous avons besoin des médias pour leur accompagnement, les artistes qui sont les porte-voix de cette communauté et les metteurs en scène afin que dans les moindres recoins, on sache que, sans le savoir, on est en train de mourir parce qu’ils ou leurs entourages auraient déféqué à l’air libre », a marqué Achille Lokossou-Dah-Landé, Coordonnateur national de WSSCC.

Au Togo, a-t-il souligné, les chiffres sont énormes. La part du budget de l’Etat qui est accordée au secteur de l’eau et de l’assainissement ne dépasse pas 1% depuis une dizaine d’années. 12% de la population ont une latrine améliorée et 52% de cette population pratiquent encore la défécation à l’air libre, a-t-il énuméré. En conséquence, a-t-il poursuivi, dix (10) enfants de moins de 5 ans meurent chaque heure parce qu’ils mangent sans le savoir leur propre caca ou celui des autres.

Pour arriver à bout de la défécation à l’air libre, il faut agir autrement. « Il n’est plus question de donner des latrines clés en main aux gens. Cette stratégie qui a engrangé des milliards n’a pas porté de fruit. Cette campagne permettra d’éveiller la conscience des populations », a-t-il ajouté.

La campagne ‘’fin de la défécation à l’air libre au Togo, je m’engage. Et toi ?’’ démarre dans le mois de décembre prochain avec la formation des différentes organisations. Plusieurs activités comme des concours « toilettes propres », « villages propres » et de « meilleur article », des caravanes dans les grandes villes du pays et des concerts géants, vont meubler la campagne.

La défécation à l’air libre est devenue un problème d’assainissement majeur. Environ 2,4 milliards de personnes vivent encore dans le monde sans sanitaire améliorée et 1.000 enfants meurent chaque jour dans le monde parce qu’ils mangent sans le savoir leur propre caca ou celui des autres.

A propos de l'auteur

Du même auteur

Soutenir par un don