Rapport sur l’état des lieux et définition du système d’information

Le Togo va vers un système statistique approprié

Le contexte international marqué par les objectifs du développement durable, le changement climatique et ses nombreux corolaire, rappelle à bien des égards l’importance capitale des statistiques de l’environnement.

Ce mardi, le rapport sur l’état des lieux et définition du système d’information des statistiques de l’environnement au Togo a été présenté.

C’était en présence du Directeur de Cabinet du ministère de la Planification du développement, M. Essohanam Edjéou, du Secrétaire général de l’Environnement et des ressources forestières, M. Sama Boundjow, du Directeur général de l’Institut national de la statistique et des études économiques et démographiques (INSEED), M. Kokou N’guissan et de la Consultante internationale sur la statistique de l’environnement, membre du groupe d’experts sur l’élaboration de la statistique de l’environnement, Mme Fanta Kaba.

Cette rencontre a pour objectif, d’échanger sur des choix en vue de définir un système d’information des statistiques de l’environnement qui revête un caractère particulier nécessitant un cadre de concertation.

Selon M. Edjéou, Directeur de Cabinet du ministère de la Planification du développement, cet atelier est d’une importance capitale pour le Système statistique nationale (SSN) qui s’est engagé dans une dynamique en vue de l’amélioration de la production statistique dans son ensemble.

« Cette rencontre s’inscrit dans le diagnostic du SSN qui recommande la prise en compte des statistiques émergentes à savoir le développement durable, l’environnement et les changements climatiques. Cette étude permettra au système statistique national d’assurer sa mission avec efficacité par la production des données sur les thématiques faiblement couvertes », a-t-il ajouté.

Le Secrétaire général de l’Environnement et des ressources forestières, M. Sama Boundjow, a de son côté rappelé qu’au cours de ces dernières années, le gouvernement togolais avec l’appui des partenaires techniques et financiers, a pris des mesures par la mise en place de structures politiques et la définition de stratégies pour apporter des réponses aux problèmes environnementaux majeurs et leurs corollaires.

« Conscient de l’importance des données environnementales fiables, pour la prise de décisions pertinentes en matière de gestion rationnelle de l’environnement et de la conservation des ressources naturelles et pour l’évaluation de ses différents programmes et stratégies, le ministère de l’Environnement s’est engagé dans un processus de production des informations environnementales pour disposer de données statistiques fiables et à jour constituant un préalable pour l’élaboration, le suivi-évaluation des stratégies et politiques de développement économique et social », a-t-il précisé.

A propos de l'auteur

Du même auteur

Soutenir par un don