Les Nations Unies contre Ebola en Afrique

Le Togo se réjouit de la création de UNMEER

Le Togo a donné son accord samedi lors d’une réunion historique pour l’envoie des premiers éléments de la nouvelle mission des nations unies pour lutter contre Ebola en Afrique.

Il s’agit d’une décision unanime de tous les pays membres à la suite d’une résolution la veille qui appelait la communauté internationale à soutenir les pays affectés et ceux menacés.

Selon cette résolution, « il faut agir d’une manière rapide, coordonnée et déterminée. Si non les ravages causés par l’épidémie auront un impact bien au-delà des zones d’Afrique de l’Ouest les plus touchées actuellement  ». Elle fait aussi et désormais de la crise d’Ebola une crise au-delà de l’espace géographique sous régionale ou régionale, mais d’une crise internationale.

C’est au vue de cette résolution que le secrétaire général des Nations Unies M. Ban Ki Moon, après le vote à l’unanimité des membres de l’AG, a ordonné le déploiement dès ce 22 septembre des premiers éléments de la nouvelle mission (UNMEER) à ses sièges au Ghana, en Guinée, au Libéria et En Sierra Léone. Les trois derniers pays étant les plus touchés à ce jour par cette épidémie.

"J’ai maintenant établi la Mission des Nations Unies pour la lutte contre Ebola (UNMEER)" a déclaré Ban Ki Moon avant de préciser qu’elle aura pour mission «  de fournir le cadre opérationnel et l’unité d’objectif garantissant une action rapide, efficace et cohérente nécessaire pour stopper l’épidémie, traiter les personnes infectées, assurer les services essentiels, préserver la stabilité et prévenir la propagation vers les pays qui ne sont actuellement pas affectés ».

Il a aussi annoncé qu’un représentant spécial sera nommé à la tête de la Mission pour accélérer le soutien aux pays et aux populations les plus touchées par la crise d’Ébola.

Le Togo présent à cette 69è Assemblée a jugé salutaire cette décision. Le ministre togolais des Affaires étrangères et de la coopération M Robert Dussey a, au nom du chef de l’état Faure Gnassingbé, adressé ses remerciements à M. Ban Ki Moon pour ce que l’envoie de ces éléments va renforcer les états Africains de façon générale et en particulier le Togo dans la lutte contre ce virus.

A propos de l'auteur

Du même auteur

Soutenir par un don