Opérationnalisation de l’ANIAC

Le Togo se protège des armes chimiques

Le conseil des ministres du jeudi 20 octobre dernier a adopté la nomination des membres de l’autorité nationale pour l’interdiction des armes chimiques (ANIAC). L’institution créée par le décret n°2015-082/PR du 04 novembre 2015 se voit ainsi opérationnelle.

Arriver à prévenir et neutraliser l’utilisation néfaste des progrès de la chimie, telle était l’ambition du gouvernement togolais en mettant sur pied en 2015 l’ANIAC.

L’organe est désormais dotée de ressources humaines lui permettant d’assurer ses missions, notamment la mise en œuvre de la politique nationale en matière d’utilisation des armes et produits chimiques, prohibés par la Convention sur l’interdiction de la mise au point, de la fabrication, du stockage et de l’emploi des armes chimiques et sur leur destruction signée en 1993 à Paris et ratifiée en 1997 par le Togo, accord auquel répond la création de l’institution.
Elle pourra, en outre, bénéficier de l’expertise et de l’assistance de l’organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC) dans tous les domaines couverts par la convention.

A propos de l'auteur

Ghislain A.-K.

Jeune journaliste, il est un rédacteur du site d’informations pa-lunion.com

Du même auteur

Soutenir par un don