Fermeture éminente du PNPER

Le FIDA donne les raisons dans la publication de son rapport

Le Fonds international de développement agricole (FIDA) a mis fin ce lundi à Lomé, à sa mission d’évaluation du Projet national de promotion de l’entrepreneuriat rural (PNPER) avec la publication de son rapport.

C’est au cours d’une rencontre avec la presse qui a connu la présence des ministres de l’Agriculture, de l’élevage et de l’hydraulique, Colonel Ouro-Koura Agadazi accompagné de sa collègue en charge de la promotion de la femme, Tchabinandi Kolani Yentcharé.

Dans son rapport, le FIDA estime qu’après trois (3) ans de mise en œuvre de ce projet qui vise la réduction de la pauvreté et à l’amélioration des conditions de vie en milieu rural au Togo, en particulier pour les femmes et les jeunes, seulement 10% des 19,2 milliards mobilisés pour ledit projet ont été décaissés.

C’est une raison suffisante pour Mme Esther Kasal-Coffin, la Country Portefolio Manager en Afrique de l’ouest du FIDA, de dire que le projet est menacé de clôture anticipée.

Et pour cause, a-t-elle ajouté, le potentiel de création d’emplois et de richesses par le biais de micro et petites entreprises rurales et la demande de services d’appui conseil aux entreprises sont élevés, en particulier pour les femmes et les jeunes.

« Afin d’éviter la fermeture éminente du PNPER et conformément aux procédures du FIDA, le gouvernement s’engage à remplir les conditions nécessaires au cours des trois prochains mois, qui comprendront la restructuration du projet et le renforcement de l’unité de gestion et de coordination du projet », a-t-elle conclu.

La mission veut d’autant savoir si le gouvernement avec le soutien du FIDA mettra en place du 1er août jusqu’au 30 septembre prochains, une équipe de spécialistes des micros et petites entreprises rurales, afin d’entreprendre une restructuration approfondie du projet, en tenant en compte des changements dans le contexte et des nouvelles opérations dans le secteur.

En octobre 2017, se tiendra une nouvelle mission du FIDA afin d’examiner les nouvelles conditions et décider de la fermeture ou de la reprise de la mise en œuvre du projet, sous sa forme restructurée.

A propos de l'auteur

Du même auteur

Soutenir par un don