Contre le découpage électoral

Le Car a marché à Tabligbo

A l’appel du Comité d’Action pour le Renouveau, CAR, les populations de Yoto sont descendues dans les rues de Tabligbo ce vendredi 18 mai 2012. Sortis en grand nombre, la plupart habillée aux couleurs du CAR (le rouge), les partisans et sympathisants du parti de Me Apévon, ont engagé leur marche du centre de Tabligbo avec pour point de chute le siège de la Préfecture.

Deux raisons expliquent cette marche dirigée par Me Apevon Dodzie Président National du CAR, selon la déclaration lue et remise par les responsables du parti au préfet de Yoto, M. Gado Komlan.

D’abord le CAR a marché contre le traitement injuste dont sont victimes les préfectures d’Amou et de Yoto dans le nouveau découpage électoral (réduction de trois à deux sièges de députés). Ils ont appelé à la réparation de cette injustice par le rétablissement du troisième siège de député.

Ensuite, le CAR appelle le gouvernement à mettre fin aux délégations spéciales sur toutes l’étendue du territoire national et que les élections préfectorales et communales soient couplées avec les prochaines législatives. Sur ce point Me Paul Dodzie Apevon a dénoncé dans sa déclaration, l’état de délabrement avancé des routes qui desservent Tabligbo pour dire que les populations de Yoto comme bien d’autres préfectures ne jouissent nullement des ressources de leurs sous-sol. Il a fustigé le pillage des ressources par « des délégations spéciales nommées par décrets en remplacement des conseillers préfectoraux à élire par les populations  ».

« Trop c’est trop » a t-il crié avant de laisser le micro au préfet de la localité M. Gado Komlan qui a promis de son côté de transmettre à qui de droit le message apporté par ses populations.

Une autre marche est prévue dans une semaine précise à Amlamée dans la préfecture de l’Amou pour les mêmes causes.

Le Comité d’Action pour le Renouveau est la quatrième force politique du Togo à l’actuelle assemblée nationale togolaise.

A propos de l'auteur

Late Pater

Il est rédacteur au journal L’Union pour la Patrie et au site web Pa-lunion.com

Du même auteur

Soutenir par un don