Pour les médecins militaires et civils

Le CICR initie une formation sur la chirurgie de guerre

L’Ecole des services de santé des armées de Lomé (ESSAL) a accueilli ce mercredi à l’Université de Lomé, une trentaine de médecins militaires et civils pour prendre part au module universitaire sur la chirurgie de guerre.

Pour la première fois au Togo, cette session sur ce module est une initiative du Comité international de la croix rouge (CICR).

L’objectif, est de permettre aux participants de maîtriser le protocole d’usage et les gestes utiles et urgents en matière de prise en charge des victimes lors des conflits armés.

« La chirurgie de guerre est cette spécialité de la chirurgie qui permet de rétablir les personnes qui ont été victimes, notamment des bombardements et des tirs de balles qui causent parfois des lésions très graves et qui, lorsqu’elles ne sont pas prises en charge de manière spécifique, peuvent entrainer la mort ou parfois une invalidité à vie  », a indiqué M. Adem Sikro, chef du bureau du CICR à Lomé.

Reconnue par le Conseil africain et malgache de l’enseignement supérieur (CAMES), la formation court jusqu’au 27 octobre prochain.

« L’épidémiologie des blessures de guerre, la prise en charge des corps étrangers métalliques, l’amputation et l’appareillage prothétique en chirurgie des blessés de guerre, ce sera une vue d’ensemble de la chirurgie sur le corps humain », a-t-il ajouté.

Selon M. Komi Agba, Directeur de l’ESSAL, médecin lieutenant-colonel, il était opportun, étant entendu que depuis plusieurs années on connaît une résurgence des situations de crises et de conflits, d’organiser cette formation pour que les médecins togolais acquièrent les compétences liées au lésions contractées dans les conflits armés.

Il sera question au cours de la formation de la réparation des viscères, les lésions de la cage thoracique, des membres inférieurs et supérieurs.

A propos de l'auteur

Du même auteur

Soutenir par un don