Parution du mardi 31 janvier 2017

Le 28ème sommet de l’UA en vogue dans les journaux

Le 28ème sommet de l’Union africaine (UA) qui se déroule à Addis-Abéba, ne laisse pas indifférents les journaux togolais. Ceux parus en kiosque ce vendredi ont réservé la part belle aux questions en jeu lors du Sommet.

Togo Presse lance : « Le 28ème sommet ordinaire de l’Union africaine (UA) dans le vif du sujet ».

« Le sommet a d’entrée de jeux procédé à l’élection du nouveau président de la commission de l’organisation panafricaine, en la personne du ministre des Affaires étrangères du Tchad, M. Moussa Faki Mahamat, qui vient remplacer la sud-africaine Nkosazana Dlamini-Zuma. Le sommet a également désigné à la présidence tournante de l’Union, le chef de l’Etat guinéen Alpha Condé qui remplace à ce poste, le président Tchadien Idriss Déby Itno », informe le quotidien.

Dans le même d’idée, Togomatin parle des trois (3) temps majeurs qui ponctureront les travaux des participants venus des 54 pays membres à savoir : la réintégration du Maroc, le renouvellement de la Commission de l’UA et les réformes.

En termes de réforme institutionnelle, insiste-t-il, il est annoncé une retraite des chefs d’Etat qui sera exclusivement consacrée au dossier, un dossier pour lequel le président rwandais Paul Kagame a reçu la mission depuis juillet 2016, histoire surtout de rajeunir une institution souvent critiquée pour son inefficacité et sa bureaucratie.

Autre sujet, décaissement de l’appui budgétaire de l’Union européenne (UE) en faveur du Togo, Forum de la semaine de son côté fait savoir que Nicolas Berlanga Martinez donne des précisions.

« Ce décaissement a été fait sur la base des efforts concrétisés surtout à partir de mi-2016 dans l’amélioration de la gestion des finances publiques », tels sont les propos du représentant de l’Union européenne au Togo, Nicolas Berlanga Martinez cités par le journal.

L’Union pour la Patrie d’avis avec son prédécesseur écrit : « Progrès dans la gestion des finances publiques, l’UE notifie au Togo avec un appui budgétaire de 10 milliards de francs CFA ».

Ce qu’il faut retenir, c’est que la décision de ce décaissement atteste l’engagement de l’Union européenne pour la bonne gouvernance, le redressement économique et le progrès social inclusif au Togo.

Etude comparative des budgets 2009 et 2017, Liberté montre que le budget de la présidence a augmenté de 166% contre 14% pour la santé et la protection sociale.

« En 2009, le projet de budget présenté par l’exécutif pour amendement à l’Assemblée nationale avait estimé les recettes du pays à 302,894 milliards de francs CFA. En fouillant, on a découvert que la présidence de la République devrait bénéficier d’une dotation de 7.938.979.000 francs CFA, le secteur de l’éducation qui est composé de trois ministères que sont les enseignements primaire, secondaire et l’alphabétisation d’une part, l’enseignement technique et la formation professionnelle d’autre part, et l’enseignement supérieur et la recherche en troisième position », précise-t-il.

En politique, Actu Express évoque la question de Nicolas Lawson de plus en plus proche de Jean-Pierre Fabre.

« Dans une lettre adressée au chef de file de l’opposition, le président du Parti du renouveau et de la rédemption (PRR) a signifié sa volonté de travailler ensemble avec lui, pour relever les défis qui attendent la classe politique de l’opposition face la dictature remplaçable du régime UNIR », lance-t-il.

L’Alternative pour sa part trouve qu’un nouveau jour se lève en Gambie.

« Adama Barrow, le candidat de substitution de la coalition ne s’attendait pas à un tel destin. Inconnu, il y a encore quelques mois, le voilà désormais en charge d’un pays qu’il faut rapidement relever après 22 ans d’obscurantisme. Les défis sont énormes. Il faudra d’abord créer des institutions fortes, reformer totalement l’armée et particulièrement la garde républicaine », note-t-il.

A propos de l'auteur

Du même auteur

Soutenir par un don