Ramadan 2017

Le 1er jour du mois sacré du jeûne fixé au samedi 27 mai prochain

La date de début du ramadan 2017 (1438/H) est officielle. La lune n’a pas pu être observée, le mois sacré du jeûne débutera donc samedi 27 mai 2017 sur toute l’étendue du territoire au Togo.

En Algérie et au Maroc, la décision ne sera prise que vendredi. Des centaines de millions de musulmans dans le monde s’apprêtent à entamer plusieurs semaines de privation et d’ascèse morale lors du mois sacré de l’islam.

Les interdits du mois du ramadan

Le retour du ramadan suscite comme chaque année une vague de questions sur les interdits. Que peut-on faire ou ne pas faire ? S’il va de soi qu’il est interdit de boire, de manger et d’avoir des relations sexuelles entre l’aube et le coucher du soleil, d’autres faits et gestes du quotidien peuvent susciter le doute. Beaucoup se demandent notamment s’il est possible de se brosser les dents pendant la journée. L’idée étant de ne pas avaler autre chose que sa propre salive, il est tout à fait possible de laver les dents à condition bien évidemment de ne pas avaler de l’eau par mégarde lors du rinçage.

Ramadan rime-t-il avec perte de poids ?

Malheureusement pour celles et ceux qui pensaient perdre du poids avant l’été, il est généralement admis que le mois du ramadan est une période pendant laquelle les pratiquants prennent quelques kilos. La diète journalière s’accompagne en effet souvent d’une baisse des activités. Couplée avec des repas souvent copieux le soir et la nuit, juste avant de dormir, le ramadan n’est donc pas propice à l’amaigrissement.

Comment concilier ramadan et examens ?

Une fois n’est pas coutume, les examens du baccalauréat tombent en plein ramadan. Les épreuves écrites s’étalent du 15 au 22 juin 2017, sans compter les épreuves orales. Le baccalauréat s’annonce plus compliqué pour certains que pour d’autres.

L’importance des trois repas dans la nuit

Si le ramadan bouscule bon nombre d’habitudes quotidiennes, plusieurs spécialistes s’accordent sur l’importance de faire trois repas distincts durant la nuit. Au moment de l’iftar, lorsque l’on peut rompre le jeûne, il est important de ne pas trop tarder à se mettre à table. Ce premier repas doit se constituer de sucres rapides et de liquide. Manger une datte accompagnée d’eau ou de lait peut être une bonne option pour rompre le jeûne. Avant de passer à la suite, constituée principalement de liquides tels qu’une soupe, un café, un thé ou une infusion, il est conseillé d’attendre quelques minutes. Quoi qu’il en soit, ce premier repas doit avant tout être léger, juste pour apaiser la faim et la soif. Deux ou trois heures plus tard, un second repas est approprié. Légumes, poisson, viande ce repas ne doit pas non plus être trop lourd. Car il faut que le jeûneur puisse dormir tranquillement après et surtout, avoir faim lors du troisième et dernier repas de la nuit. Ce dernier est le plus important. Les aliments à digestion lente sont alors préconisés. Les produits laitiers sont également vivement conseillés. Il doit être pris juste avant la fin du jeûne.

Quelle différence entre l’Aïd al-Adha et l’Aïd el-Fitr ?

Si les musulmans connaissent parfaitement la réponse à cette question, ce n’est pas toujours le cas pour les non-initiés. À la fin du ramadan, le premier du mois de Chawwal, les pratiquants fêtent la fin du mois béni. Cette fête dite « de la rupture » s’appelle l’Aïd el-Fitr. Elle est également appelée l’Aïd el-Seghir, que l’on peut traduire par la petite fête, « aïd » signifiant fête en arabe. L’Aïd al-Adha survient lui le 10e jour du dernier mois du calendrier musulman. On peut traduire ce nom par « la fête du sacrifice ». C’est à ce moment-là que les familles sacrifient un animal. Cela peut être un mouton de six mois, ou une chèvre ou un bovin de deux ans, ou encore, pour les plus fortunés, un chameau d’au moins cinq ans. Cette fête est également appelée l’Aïd al-Kabir, soit « la grande fête ».

Le ramadan s’étale sur près d’un mois. Le début du ramadan a lieu dès l’entrée dans le neuvième mois de l’islam, et comme pour chaque mois du calendrier hégirien, il commence, selon la tradition, précisément lorsque le premier croissant de la nouvelle lune est visible dans le ciel.

Lorsque le jeûne s’achève, les musulmans célèbrent la fin du ramadan : l’Aïd el Fitr (fête de la rupture).

A propos de l'auteur

Du même auteur

Soutenir par un don