Flash
17.01.2017 Diplomatie : Dans le corps diplomatique présent au Togo, cinq nouveaux ambassadeurs. Jens-Petter Kjemprud (Norvège), Andrew Barnes (Australie), Stanislas Kamanzi (Rwanda), Mohamed Maiga (Mali), Nosratollah Maleki (Iran) ont été accrédités pour représenter leurs pays au Togo. Ils ont présenté leurs lettres de créances au chef de l’Etat ce 17 janvier.
12.01.2017 Tennis : La Confédération africaine de Tennis (CAT) organise à Lomé du 10 au 17 janvier et du 18 au 22 janvier les Championnats Individuels et par Equipes des Jeunes ITF/CAT de l’Afrique de l’Ouest et Centrale 2017.
28.12.2016 Sports/Football : Le centre sportif Abrao Samer sera en séance de détection de talents ces 28 et 29 décembre. Ladite séance se déroulera au stade municipal de Lomé et concerne les enfants âgés de moins de 16 ans.
28.12.2016 Sport/ Basketball : Le championnat national de Basketball a démarré ce mardi à Aného. 10 équipes y prennent part.
17.12.2016 Sports/ Boxe : [Le boxeur togolais Kuegah Folly Laurent Komi alias Prinz Laurenzo->8716] a battu ce 16 décembre au Palais des congrès de Lomé le géorgien Paata Varduashvili. Il conserve ainsi son titre de champion mondial des poids moyens Global Boxe Council (GBC) acquis en 2015.
12.12.2016 Sports/ Cyclisme : L’honorable Dieudonné GAGOU est devenu, le 10 décembre, le nouveau président de la Fédération togolaise de cyclisme. Jusque là premier vice président de ladite fédération, il remplace à ce poste Anani Assiongbon. Il a un mandat de quatre ans.
04.12.2016 Finances : Le leader en assurance « Euler Hermes » pourrait s’installer prochainement au Togo. Les responsables de la société française en ont donné l’information. Le Togo compte jusque là 12 sociétés d’assurance.
Dodji Abbékoé Doévi, coordinateur/UGCP

Journée mondiale de la population

La santé procréative, une urgence au Togo

« Accès universel aux services de santé procréative », c’est le thème retenu pour la célébration de la Journée mondiale de la population chaque 11 juillet, instituée par le Conseil d’administration du Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA) et entérinée en 1987 par l’Assemblée des Nations Unies. Une journée qui permet de mobiliser et de sensibiliser les populations sur la question liée à la population et au développement. Au Togo, le lancement officiel des activités inscrites au programme de cette Journée est prévu pour mardi 10 juillet au Centre médico-social de Doumassessé à Lomé. L’information a été portée à la connaissance du public lors d’une conférence de presse organisée conjointement lundi par l’UNFPA et l’Unité de Gestion et de Coordination des Programmes/Gouvernement-système des Nations Unies (UGCP).

Selon Dodji Abbékoé Doévi, coordinateur/UGCP, cette journée commémorative vise à attirer l’attention sur l’urgence et l’importance de la population et de la santé procréative, notamment dans le contexte du développement général, et sur la nécessité d’aborder ces questions.

La croissance de la population togolaise est à une vitesse exponentielle, ce qui engendre beaucoup de problèmes liés au développement du pays.

Le thème choisi cette année se rapporte donc à la santé de la reproduction, liée à l’ensemble des fonctions des fonctionnalités de l’appareil reproducteur, a souligné M Abbékoé Doévi.

« Le 11 juillet est dédié à la célébration de la journée mondiale de la population pour tenir compte du fait que la croissance de nos populations surtout dans nos pays en voie de développement, s’accélère et cela appelle à de nouvelles dispositions. Le plus important résulte de la qualité de vie des populations. Ce que nous avons préconisé, c’est d’abord la maîtrise de la fécondité. Au plan macroéconomique, ce sont les mêmes dispositions », a-t-il ajouté.

Plusieurs manifestations sont prévues dans le cadre de la célébration de cette journée dont des émissions sur des médias et des assistances médicales gratuites.

L’UNFPA est une agence de développement international qui œuvre à concrétiser les droits liés à la procréation, notamment le droit aux plus hautes normes possibles de santé sexuelle et procréative, en appliquant les principes d’une approche fondée sur les droits humains, sur l’égalité des sexes et la sur la sensibilité de chaque culture au cadre de la santé sexuelle et procréative.

Cette Agence offre son appui aux pays pour utiliser les données démographiques dans la formulation des politiques et des programmes visant à réduire la pauvreté et pour faire en sorte que chaque grossesse soit désirée, que chaque accouchement soit sans danger, que chacun soit protégé du VIH/SIDA et que toutes les filles et toutes les femmes soient traitées avec dignité et respect

A propos de l'auteur

Du même auteur