Au plan du Togo

La production du café estimée à 18 400 tonnes en 2018

La production nationale du Togo est en hausse de 6,6% par rapport à la saison 2017, selon les chiffres de l’Unité Technique du café et du cacao.

La hausse de la production s’explique par l’application aux entretiens des plantations régénérées (densifiées, recépées, taillées) et l’entrée en production des nouvelles plantations.

En effet, les nouvelles plantations, celles qui ont trois ans d’âge sont entrées en production avec un effet direct sur le niveau de production nationale. Entre 2015 et 2016, c’est plus de 700 ha de caféiers et de 400 ha de cacaoyers qui avaient été installées. En 2018, les surfaces emblavées ont atteint 41 379 ha contre 41 237 ha l’année précédente.

En matière de régénération, il y a la taille des plantations de cacaoyers et de caféiers, leur densification, et surtout le recépage de vieilles caféières avec la mise en place de l’engrais subventionné pour permettre de restaurer le potentiel productif des plantations.

Aussi, la mise en place de l’opération brigade de traitement phytosanitaire des plantations de cacaoyers (avec subvention des produits insecticides et fongicides homologués) a-t-elle eu un effet indéniable sur l’augmentation de la production de cacao.

A propos de l'auteur

Du même auteur

Soutenir par un don