500 volontaires engagés pour la salubrité

La plage de Lomé sera plus propre

La plage de Lomé est de plus en plus confrontée à de l’insalubrité notoire qui, au jour le jour, s’accentue. Pour se faire, 500 volontaires sont engagés pour le nettoyage, un phénomène qui prend de l’ampleur et ne cesse de polluer l’humeur de cette belle nature qui donne souffle de vie.

C’est une opération de trois (03) jours qui est initiée par le ministère de l’Urbanisme et supervisée par l’Agence nationale d’assainissement et de salubrité publique.

Elle permettra de rendre la plage très propre pour ne plus faire fuire certains habitants de la capitale ainsi que les occidents voulant être à l’aise et y prendre de l’air tous les week-ends.

Selon le ministre de l’Urbanisme, de l’habitat et du cadre de vie, M. Fiatuwo Sessenou, cette plage doit reprendre son souffle et redevenir un lieu de loisirs et de détente.
« La tâche s’avère immense et le spectacle désolant avec des volumes impressionnants d’ordures et d’immondices abandonnés sur le sable. De nombreux habitants de la capitale utilisent la plage comme une décharge publique », a-t-il déploré.

Rappelons qu’une fois la dépollution achevée, des patrouilles de police seront chargées de surveiller le site et veillerons à ce que les habitants fassent preuve d’un minimum de civisme.

A propos de l'auteur

Du même auteur

Soutenir par un don