Revue de presse du mardi 11 juillet 2017

La mission du Fida restitue les résultats

Plusieurs sujets font la Une des journaux en page nationale ce mardi.

A la Une de Togo Presse, on peut toutefois lire : « Revue partielle du projet national de promotion de l’entrepreneuriat rural : la mission restitue les résultats ». Dans son numéro 10077 de ce jour, le quotidien national, informe ses lecteurs : « L’évaluation à mi-parcours du Projet national de promotion de l’entrepreneuriat rural (PNPER) a été présentée, hier, à Lomé, afin d’apprécier les résultats obtenus et de formuler des recommandations qui permettront l’atteinte des objectifs du projet d’ici 2020  ».

Forum de la Semaine prend le contre-pied de son confrère et écrit : « Le FIDA menace de clôturer de façon anticipée le PNPER ». Pour ce quotidien, à mi-parcours de mise en œuvre de ce projet de six (6) ans (février 2015-juin 2020), il ressort que seulement 10% du taux global de décaissement ont été faits et un nombre limité d’activités ont été réalisées sur le terrain.

Sur la question du programme de réparation du HCRRUN, L’Union présente : « Fin de la phase de purification, cap sur les indemnisations ». Au regard de cette semaine de purification du Togo, rappelle-t-elle, décrétée par le gouvernement et des messages écoutés ici et là, la réalité est que les Togolais veulent tourner la page des violences politiques.

« Echéances électorales en vue : Auditer le fichier, là où tout se trame ! », s’exclame L’Alternative. « Il apparaît clairement que la question d’audit et de purification du fichier n’est pas un débat partisan qui devrait justifier une quelconque opposition du pouvoir », note-il.

En éducation, Togomatin pense aux candidats du Baccalauréat deuxième partie et annonce que le baccalauréat démarre aujourd’hui pour 6.8499 candidats. Le marathon du baccalauréat 2017, lance-t-il, démarre ce jour avec l’épreuve de philosophie pour les candidats de l’enseignement général et celle de français, pour ceux des filières techniques.

En politique, Liberté parle des deux (2) facettes de Faure Gnassingbé et commente : « Préoccupé par le sort de la CEDEAO, indifférent au bien-être des Togolais ».

« Infrastructures routières : Le chemin de croix des usagers de la nationale N0 2 », soulève Le Médium. Pour qui, les citoyens togolais et particulièrement les usagers de cette voie sont des laissés pour compte, des abandonnés.

A propos de l'auteur

Du même auteur

Soutenir par un don