Revue de presse du lundi 6 juin 2016

La marche de CAP 2015 plus que d’actualité

Quoi de plus normal pour la presse de décortiquer goulument la marche pacifique de CAP 2015 pour des revendications purement politiques. Une marche qui s’est déroulée sans heurts dans les grandes artères de la capitale Lomé.

« Réclamation des réformes et faible mobilisation samedi dernier pour CAP 2015  », titre Forum de la Semaine qui montre que l’« inaudible », Fabre brandit la menace d’une perturbation du sommet sur la sécurité maritime.
« Les togolais veulent que les réformes prévues depuis 2006 par l’Accord politique global (APG) soient opérationnalisées avant l’organisation à Lomé du Sommet de fin d’année 2016 sur la sécurité maritime  », informe le quotidien.

Pour Liberté, la manifestation pour l’adoption des réformes a bien été tenue par le CAP 2015 qui appelle John Mahama et Alassane Ouatara à respecter leur engagement.
« Le chef de file de l’opposition a informé l’assistance d’une correspondance adressée aux émissaires de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), notamment les présidents Alassane Ouatara de la Côte d’Ivoire et John Mahama du Ghana pour leur rappeler la nécessité d’appeler Faure Gnassingbé à ses responsabilités », note-il.

La mobilisation pour les réformes au Togo, écrit Le Correcteur qui s’indigne du fait que le CAP 2015 saisit Ouatara et Mahama à propos de leurs engagements d’avril 2015.
« La marche républicaine qui se déroule jusqu’alors dans la capitale sera désormais étendue aux autres villes de l’intérieur du pays. La liste de ses villes sera dévoilée dans les prochains jours. CAP 2015 a également adressé une lettre aux chefs d’Etat ghanéen, John Mahama et son homologue ivoirien, Alassane Ouatara à revenir poursuivre la médiation entamée à la veille du scrutin présidentielle du 25 avril 2015 », ajoute-t-il.

Le quotidien privé Liberté revient et fait savoir que la 49 ème session ordinaire de la CEDEAO et les non-dits de l’absence-surprise de Faure Gnassingbé à Dakar.
« Le commun des Togolais ne devrait douter un seul instant de la présence de Faure Gnassingbé à Dakar  », souligne le journal tout en ajoutant que l’homme est réputé avoir le « don d’ubiquité », capable de faire deux capitales en une journée pour des sommets dont il raffole.

La Nouvelle Opinion parle de son côté du sommet sur la sécurité maritime et le développement du 15 octobre 2016 à Lomé alors que la Chine s’engage à accompagner à fond le Togo.
« L’engagement de la Chine aux côtés du Togo est salutaire quand on sait que ce sommet serait une opportunité pour les populations, les opérateurs économiques de faire de belles affaires avec les 2500 à 3000 participants qui répondront présents  », lance-t-il.

Présidence de la CEDEAO, Ellen Johnson Sirleaf, est la première femme à la tête de la CEDEAO, écrit la Symphonie.
« Ellen Johnson Sirleaf est une femme modèle international en terme de leadership féminin. Elle est présidente à la tête de la CEDEAO et prend ainsi les commandes pour un an  », indique le journal.

En économie, c’est la gestion artisanale sur fond de népotisme à la BTCI qui intéresse le Correcteur qui se demande si c’est le souhait de Faure Gnassingbé.
« Depuis quelques temps, sa gestion de la banque occasionne plus de frais qu’elle n’en génère. Elle procède à des recrutements par népotisme. C’est ainsi que certains salariés qui exerçaient déjà et qui ne sont pas des chômeurs, par ces temps difficiles pour une masse de citoyens, ont quitté leur emploi pour intégrer la BTCI », note le journal.

Golfe info de son côté montre que la situation de développement au Togo est devenue une réalité « difficile » à échapper.
«  Ce fossé qui chaque jour, se creuse entre la classe dirigeante, et les populations qui au quotidien, doivent se battre pour survivre. On comprend dès lors, pourquoi tel leitmotiv, neuf fois sur dix, on vous dira  », ajoute-t-il tout en déplorant que « les routes, on ne mange pas ça ».

Le grand quotidien national Togo presse, parle de la lutte contre l’extrémisme religieux, un forum sur la culture de la paix initié samedi dernier.

Sport : 5ème journée des éliminatoires CAN 2017, le Togo « arrache » le nul (2-2), intéresse le même titre.
« En déplacement à Monrovia, Liberia, pour le compte de l’avant dernière journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN), Gabon 2017, les Eperviers du Togo, dans la poule A, ont fait jeu égal avec leurs hôtes (2-2)  », informe le grand quotidien national.

A propos de l'auteur

Du même auteur

Soutenir par un don