La presse écrite du lundi 20 mars 2017

La crise dans l’éducation tire-t-elle vers sa fin ?

La plupart des journaux togolais de ce lundi 20 mars 2017, évoquent la question de la crise au sein du secteur éducatif.

« Crise dans l’éducation : Les dernières concessions du gouvernement, imbroglio autour de la poursuite des congrès », lance Liberté.

Après plusieurs mois à jouer au dur à cuir, selon le journal, le gouvernement a concédé, à sa façon, certaines revendications posées par les syndicats des enseignants. Il s’agit d’abord, poursuit-il, de la prime d’incitation à la fonction enseignante que l’Exécutif a décidé de doubler.

Pour Forum de la Semaine, les promesses du gouvernement « divisent » les syndicats.

« Au titres des promesses faites par les autorités, on peut citer entre autres, la mise en œuvre dans les années à venir, d’un programme de recrutement intensif et annuel de 1500 à 2000 enseignants et personnel d’encadrement, du renforcement des infrastructures mobilières et immobilières des établissements d’enseignement public du Togo à travers les programmes ou projets PUDC (Programme d’urgence de développement communautaire), et PERI (Projet éducation et réforme institutionnel) », note-t-on.

Entre autres, ajoute-t-il, l’augmentation des dotations des établissements en matériels et outils didactiques et pédagogiques, du développement des centres de formation préparant à la profession enseignante dans les universités de Kara et de Lomé, de la construction d’une Ecole normale des instituteurs (ENI) dans la région des Savanes et de la création de zones pédagogiques de proximité.

Toujours sur le même sujet, Nouvelle Opinion renchérie : « Des mesures d’apaisement prises par le gouvernement mais les cours reprennent pendant que la concertation se poursuit ».

« A ce jour, la question de l’abrogation du corps des auxiliaires semble trouver une solution définitive quand bien même quelques cas particuliers restent encore à régler. Le nombre d’enseignant intégrés dans la fonction avoisine 13.000, selon les sources proches du gouvernement », informe-t-il.

En économie, Golfe Info tacle sur la réunion du Conseil national de crédit (CNC) et note : « Accompagner davantage le développement économique du pays ».

« Le Conseil national de crédit a tenu la semaine dernière, sa première session de l’année 2017. Une réunion consacrée à l’évaluation de la situation économique du pays, et occasion pour les acteurs, d’évaluer les performances du secteur financier national, et de réfléchir aux voies et moyens, susceptibles d’aider à accompagner davantage le développement économique du pays », précise le journal.

A propos de l'auteur

Du même auteur

Soutenir par un don