Réduction du taux de contamination au VIH/IST au Togo

La campagne nationale de préservatifs gratuits court jusqu’en juin

Depuis le mois d’Avril, se déroule sur l’ensemble du territoire togolais et ce jusqu’en fin juin une campagne de distribution de préservatifs. Faisant suite à deux autres qui se sont déroulées en 2014 à Lomé et en 2015 à Kara, l’opération est l’œuvre du Conseil national de lutte contre le Sida et les infections sexuellement transmissibles (CNLS-IST Togo) en collaboration avec l’Unité de gestion du programme (UGP) Fonds Mondial au Togo et l’Association togolaise pour le marketing social (ATMS). Une conférence de presse a été organisée, ce 24 mai, à Lomé pour en procéder au lancement officiel.

Distribuer 10 738 200 préservatifs dans dix villes du Togo prenant en compte plusieurs catégories socioprofessionnelles et sensibiliser les jeunes scolaires et extrascolaires, telles sont les missions que se donnent le CNLS-IST Togo, l’UGP et l’ATMS à travers une campagne de ventilation de préservatifs qu’ils ont lancée ce mardi.

Les objectifs de cette initiative sont la distribution ciblée des préservatifs, le renforcement de la communication pour le changement de comportement en faveur de l’utilisation de préservatif lors des rapports sexuels et l’amélioration du réseau de distribution.

« Nous voulons amener à un changement de comportement et notamment faire la promotion des préservatifs, amener les gens à comprendre l’importance de l’utilisation du préservatif qui est un moyen de double protection parce qu’il évite d’une part les grossesses non désirées et d’autre part les contaminations. Notre plan stratégique est d’avoir une génération sans Sida d’ici 2020. Nous voulons continuer les efforts pour qu’il y ait de moins en moins de personnes infectées au Togo, particulièrement les jeunes. Nous mettons l’accent ,non seulement sur le préservatif masculin mais aussi celui féminin pour pouvoir donner du pouvoir de négociation à la jeune fille face au jeune garçon », a expliqué le professeur Vincent Pitche, Coordonnateur national du CNLS-IST.

En 2014, le CNLS-IST avait procédé à la plage à une distribution de préservatifs.
1.100.000 préservatifs masculins et 44 000 préservatifs féminins ont été offerts aux populations. En 2015, la même opération a eu lieu à Kara. Là, 825 120 préservatifs masculins et 27 756 préservatifs féminins ont été partagés.

Notons aussi que sur les dix dernières années, le Togo a réussi à réduire de près de 50 % les nouvelles infections au VIH/Sida. La prévalence qui était autour de 3,5 , il y a près cinq ans, a chuté et se retrouve aujourd’hui à 2,5 sur toute l’étendue du territoire national.

A propos de l'auteur

Ghislain A.-K.

Jeune journaliste, il est un rédacteur du site d’informations pa-lunion.com

Du même auteur

Soutenir par un don