Joyeux Aïd al-Adha

La Tabaski fêtée dans la paix au Togo

L’Aïd al-Adha ou l’Aïd el-Kebir, est la fête la plus importante de l’islam. Elle est appelée Tabaski dans les pays d’Afrique de l’Ouest et d’Afrique Centrale (Tchad, Cameroun) ayant une importante communauté musulmane. Dans le reste du monde, cette fête est connue généralement sous son nom arabe d’Aïd al-Adha.

Ce lundi 12 septembre, la communauté musulmane du Togo et du monde entier célèbrent l’Aïd el-Kebir, la Tabaski, la fête du sacrifice du mouton.

Cette fête est la plus importante de l’Islam après Aid El Fitr (la fête qui célèbre la fin du Ramadan).

« Selon l’histoire la Tabaski commémore l’asservissement d’Ibrahim (Abraham) à Dieu qui lui a ordonné de sacrifier son fils Ismaël  », a laissé entendre Moussa, Alpha.

Elle a lieu selon lui, le 10 du mois de Dhou al-hijja, le dernier mois du calendrier musulman, après Waqfat Arafa, ou station sur le mont Arafat et marque chaque année la fin du hajj.

« La Tabaski pour nous, c’est un jour de fête, de célébration et de fraternité. L’Aïd al-Adha est aussi synonyme de solidarité et de prière. Afin de respecter ce jour et se rapprocher de Dieu, le Tout-puissant, il existe certaines règles qu’il serait bien de respecter », a expliqué Nadiate, une musulmane.

Allant plus loin dans ces propos, elle a fait également savoir que « les bienséances de l’Aïd el-Kebir sont comme suit : se vêtir convenablement, de ses plus beaux atours avant de se rendre à Al Moussala. Le prophète lui-même se rendant à la prière de l’Aïd al-Adha habillé d’une cape qu’il ne consacrait qu’à l’Aïd et à la prière du vendredi. Echanger des vœux à l’occasion l’Aïd entre voisins, amis et musulman. se souhaiter un joyeux Aïd et pardonner à son prochain ».

La Tabaski qui est plus qu’un simple événement religieux est l’occasion pour se rencontrer avec la famille et les proches, elle est aussi synonyme de partage et de générosité envers les pauvres et les nécessiteux.

A propos de l'auteur

Du même auteur

Soutenir par un don