Deu matériel scolaire pour les zones minières

La SNPT en mode social

« Il n’est jamais trop tard ! » pourrons-nous dire devant l’opération sociale engagée par la Nouvelle société des phosphates du Togo, Snpt. Longtemps critiquée d’abandonner les populations vivant autour de ses installations dans les zones minières des préfectures des Lacs, de Vo et de Zio, la direction de la société de phosphates s’est manifestée courant semaine dernière pour se rendre utile à ces citoyens démunis. Et ce sont les élèves qui ont été la première cible de la « Snpt humanitaire. »

Dans sa nouvelle orientation, la Snpt, s’est choisie de respecter scrupuleusement les règlementations liées aux industries extractives sur le territoire togolais. Cette loi exige de tout exploitant minier de concourir au développement harmonieux des populations autochtones en leur offrant un cadre de vie propice et surtout à respecter leurs droits fondamentaux de vie. Cela passe par des appuis multiformes matériels comme financiers. C’est d’ailleurs pour cette raison que la Snpt s’est évertuée, depuis quelques années, à contribuer aux constructions de bâtiments scolaires, de dispensaires, de marchés, de pistes rurales, de ponts, de forages… à l’électrification dans toutes les localités de la zone minière.
Evidemment que les populations en ont besoin davantage. Et pour répondre une fois encore à l’une des préoccupations majeures des populations, celle de scolariser leurs enfants, la Snpt a lancé une opération de distribution de matériels scolaires aux indigènes.
Ce sont au total 1.000 élèves de 103 écoles qui bénéficieront des kits scolaires composés de 10.000 cahiers, 1.000 stylos, 1.000 crayons et 1.000 gommes que la Snpt a commencé par partager depuis le mercredi 21 octobre à Hahotoé dans la préfecture de Vo. L’opération sera poursuivie dans les zones liées aux carrières d’extraction de phosphates aussi bien dans la même préfecture que dans celles des Lacs et de Zio, plus précisément dans les écoles primaires riveraines de l’ensemble de la zone minière.
A Hahotoé, lors de la remise symbolique des kits aux bénéficiaires, plusieurs allocutions ont été prononcées par des autorités des ministères des mines et de l’enseignement, des préfectures concernées et les représentants des populations et des donateurs. Globalement, c’est un satisfécit général que l’on a appréhendé dans les discours. La Snpt a été remerciée pour son acte citoyen et ses dirigeants appréciés pour leur décision de vivre en parfaite harmonie avec les populations. Toutefois, il leur a été recommandé de poursuivre leur œuvre humanitaire dont les localités ont tant besoin pour leur développement et le bien-être de leur population.
Notons que la cérémonie s’est déroulée en présence du directeur de cabinet du ministère des Mines et de l’Energie, Assoumatine Batchi Aïssah, des préfets des Lacs et de Vo, Edan Akouété Joseph et Léguèdè Kokou, du maire de la commune d’Aného, Patrice Ayayi Ayivi, du directeur général Adjoint de la SNPT, Ekpao Bikiliniwé, du représentant du ministre de l’Enseignement Primaire, Secondaire et de la Formation Professionnelle, M. Bassa Toutabizi, ainsi que des chefs traditionnels et surtout des élèves, les premiers concernés.

A propos de l'auteur

Late Pater

Il est rédacteur au journal L’Union pour la Patrie et au site web Pa-lunion.com

Du même auteur

Soutenir par un don