Secteur informel

La DOSI en tournée dans les marchés de Lomé

La Délégation à l’Organisation du Secteur Informel (DOSI), a échangé avec les commerçants et commerçantes d’Adawlato ce 02 mars à Lomé. Cette rencontre sert de démarrage à une tournée que la DOSI effectuera dans les principaux marchés de Lomé jusqu’au 19 mars. L’objectif de cette tournée est d’expliquer aux commerçants dont la majorité continue d’exercer dans l’informel, la nécessité de rejoindre le formel. « Quand on parle du formel les gens pensent immédiatement au fisc alors que statut donne une crédibilité à un opérateur économique surtout auprès des banques pour l’obtention des prêts et facilite l’obtention de visa pour des voyages d’affaires », rassure le Directeur Général de la Délégation à l’organisation du secteur Informel DOSI, Mme Ingrid Awadé.

Aussi, la DOSI, a-t-elle informé les commerçants sur les réformes entreprises par le gouvernement pour améliorer leur condition de vie et les aider à mieux gérer leurs affaires. Au nombre de ces initiatives on peut noter le Fonds Nationale de la Finance Inclusive (FNFI) qui lancera après l’ APSEF, dans quelques jours deux produits au bénéfice des agriculteurs et des jeunes ( Agrisef= Accès des Agriculteurs aux services financiers ; Ajisef= Accès des Jeunes au Services Financiers). Les commerçants ont été sensibilisés sur l’importance des médicaments génériques fournis par la CAMEG. En effet, le gouvernement met à la disposition des centres de santé des antipaludéens notamment le COARTEM, dans le souci de fournir aux patients gratuitement les premiers soins. Ce qui n’est pas réel dans les hôpitaux, ce produit est souvent vendu. Les commerçants sont alors invités à dénoncer aux autorités compétentes ces cas de fraude. La question de l’assurance maladie a été abordée et la position du gouvernement a été expliquée aux commerçants qui doivent aller dans le formel, et se regrouper.

Concernant la reconstruction du bâtiment central du Grand marché la Ministre du commerce et du secteur privé, Mme Bernadette Balouki Leguezim, présente à la rencontre a annoncé que la première pierre sera posée cette année, une fois que le marché sera attribué à l’entreprise qui remportera l’appel d’offre..

La Dosi est le département créé pour encadrer le secteur informel longtemps sous imposé, alors qu’il pourrait être source de plus d’emploi et de plus de revenus pour les opérateurs qui l’animent. La création de la Délégation à l’Organisation du Secteur Informel (DOSI) a un triple avantage : une fiscalité incitative, protection sociale pour les travailleurs et lutte contre la corruption. Ces trois enjeux font éminemment partie des principales approches prospectives de l’offensive économique du gouvernement togolais.

A propos de l'auteur

Du même auteur

Soutenir par un don