La Cour de justice de la CEDEAO a rendu deux verdicts importants dans les affaires qui opposent l’Etat togolais à Kpatcha Gnassingbé d’une part et à Pascal Bodjona de l’autre. Dans la première, la Cour a rejeté la requête des avocats pour autorité de la chose jugée. Dans la seconde, elle a condamné l’Etat à verser 18 millions à M. Bodjona pour violation de ses droits lors de sa première détention et demande qu’il soit jugé ou à défaut libéré.

A propos de l'auteur

Late Pater

Il est rédacteur au journal L’Union pour la Patrie et au site web Pa-lunion.com

Du même auteur

Soutenir par un don