Flash
04.12.2016 Finances : Le leader en assurance « Euler Hermes » pourrait s’installer prochainement au Togo. Les responsables de la société française en ont donné l’information. Le Togo compte jusque là 12 sociétés d’assurance.
17.11.2016 13ème foire internationale de Lomé : le menu
17.11.2016 Recherche : Le 18ème Concours d’Agrégation de Médecine humaine, Pharmacie, Odontostomatologie,Médecine vétérinaire et productions animales du Conseil Africain et malgache pour l’enseignement supérieur (CAMES) s’est tenu du 07 au 15 novembre derniers à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (Sénégal). Le Togo représenté par 20 enseignants-chercheurs sur les 201 venus de l’Afrique francophone a vu 16 de ses représentants réussir brillamment audit concours.
15.11.2016 CECO Group dans la tourmente : une grève de 72h est observée depuis ce 14 novembre par les employés du Consortium des entreprises de construction en bâtiments et travaux publics (CECO Group). Ils réclament le paiement de 4 mois d’arriérés de salaires et dénoncent une mesure de compression du personnel annoncée par l’administration.
27.10.2016 Togo/ Football : Une grande figure tombe, da Sylveira Adjé a quitté definitivement le football
19.09.2016 Sports/ Maracana : Les deux équipes nationales de Maracana (senior et vétéran) partent ce 19 septembre de Ouagadougou bredouille. Le Togo, confiant en début de compétition a perdu son trophée de champion au niveau des vétérans, au détriment de la Côte-d’ivoire qui s’offre un doublé étant championne au niveau des seniors. La CAN de Maracana s’est déroulée du 15 au 19 septembre au Burkina Faso.
12.09.2016 Sports : Les jeux paralympiques qui promeuvent les personnes souffrant d’un handicap se déroulent de ce 07 au 18 septembre à Rio. Ceci après les jeux olympiques. Le Togo y sera représenté par Bawa Ali en haltérophilie. 116 pays prendront part à cette compétition. Les Russes éliminés d’emblée pour dopage organiseront en parallèle ces jeux dans leur pays.

Affaire des deux rapports de la CNDH

La CDPA demande la démission du gouvernement

La Convention démocratique des peuples togolais, Cdpa, demande la démission du gouvernement togolais suite à la publication de deux rapports dans le cadre de l’enquête sur les allégations de tortures commises sur les détenus dans l’affaire de tentative contre la sûreté de l’Etat d’avril 2009.

Pour la Cdpa, dans un communiqué (ci-dessus) distribué à la presse "il est inadmissible qu’un gouvernement de la République publie un faux
rapport, qui plus est sur un sujet d’une si haute importance pour les togolais.
« D’où le parti tire la conclusion qu’ »un tel gouvernement qui protège des tortionnaires et qui se rend complice de faux et usage de faux, ne mérite plus d’assumer la charge de diriger le Togo."

C’est pourquoi le parti exhorte le Chef de l’Etat à démettre le gouvernement de ses fonctions ; trouver les auteurs de la falsification du rapport et les sanctionner ; mettre en oeuvre toutes les recommandations du rapport sur les allégations de torture et protéger les membres de la CNDH, y compris leurs familles.

Notons que le gouvernement a rendu public un communiqué lundi soir pour montrer sa bonne foi dans cette affaire indiquant qu’il a publié intégralement le rapport à lui transmis par le Président de la CNDH.

 COMMUNIQUE DE LA CDPA
Un gouvernement qui protège des tortionnaires doit démissionner

Lors du procès de complot contre la sûreté de l’Etat d’avril 2009, les accusés ont affirmé avoir été torturés dans les locaux de l’ANR. Choquée à l’idée que la pratique de la torture puisse encore avoir cours dans notre pays, la CDPA a pris acte avec satisfaction de ce que le gouvernement au lendemain de ce procès, a ordonné à la CNDH d’ouvrir une enquête impartiale, afin que lumière soit faite sur les faits allégués.
La CDPA, aux côtés des ODDH, a manifesté son impatience à voir publier les résultats des investigations menées par la CNDH.
Le parti découvre avec stupeur que le rapport de la CNDH sur les allégations de cas de torture mettant en cause l’ANR, est publié finalement, mais sous deux versions divergentes : l’une publiée par le gouvernement et l’autre sur le site officiel de la CNDH.
La CDPA pour sa part considère comme seule crédible la version de la CNDH d’autant plus qu’elle est authentifiée par son Président aujourd’hui réfugié vraisemblablement en France.
La CDPA prend aussi acte de la déclaration faite sur les ondes de RFI par le Président de la CNDH qui affirmait que chef de l’Etat avait eu connaissance et accepté le rapport authentique.
La CDPA considère qu’il est inadmissible qu’un gouvernement de la République publie un faux rapport, qui plus est sur un sujet d’une si haute importance pour les togolais. Un tel gouvernement qui protège
des tortionnaires et qui se rend complice de faux et usage de faux, ne mérite plus d’assumer la charge de diriger le Togo.
La CDPA exhorte en conséquence le Chef de l’Etat à prendre ses responsabilités pour :
- démettre le gouvernement de ses fonctions ;
- trouver les auteurs de la falsification du rapport et les sanctionner ;
- mettre en oeuvre toutes les recommandations du rapport sur les allégations de torture
- protéger les membres de la CNDH, y compris leurs familles.

Fait à Lomé, le 22 février 2012

Pr Léopold Messan GNININVI

A propos de l'auteur

Late Pater

Il est rédacteur au journal L’Union pour la Patrie et au site web Pa-lunion.com

Du même auteur