Parution du mardi 4 avril 2017

La 2ème édition du « Printemps de la coopération germano-togolaise » , l’inspiration de la prese

La seconde édition du « Printemps de la coopération germano-togolaise » avec en toile de fond une rencontre d’échange entre décideurs et hommes d’affaires allemands, nigériens, burkinabés, maliens et togolais, fait la une des journaux ce mardi.

La Coopération entre l’Allemagne et le Togo s’internationalise, informe L’Union pour la Patrie.

« Cette coopération permettra de créer une véritable synergie entre les acteurs gouvernementaux, les opérateurs économiques allemands, nigériens, burkinabés, maliens, togolais et ceux des pays qui veulent bien se joindre à nous dans l’intérêt de nos peuples respectifs. Le chemin du développement, c’est la coopération », propos relayés par le journal du ministre togolais des Affaires étrangères, de la coopération et de l’intégration africaine, Pr Robert Dussey.

Faire du Togo, la porte d’entrée de la coopération de l’Allemagne avec les pays de l’hinterland, renchérie Actu Express.

Forum de la Semaine quant à lui fait savoir que le rendez-vous annuel de la coopération entre le Togo et l’Allemagne s’est ouvert lundi dans un grand hôtel de Lomé.

« Ce forum organisé par le ministère des Affaires étrangères, illustre l’orientation que le président a voulu donner à sa politique étrangère. La diplomatie économique doit être le pivot de nouvelles alliances afin de permettre à son pays de renouer avec la croissance et d’assurer le développement », estime-t-il.

Sur le sujet, Liberté n’est pas en reste quand il relève que le printemps de la coopération germano-togolaise est une occasion de partages d’expériences et de rencontres d’affaires. « Son but est de promouvoir le climat des affaires au Togo et de renforcer sa coopération avec l’Allemagne. Il rassemble des entreprises allemandes et togolaises, des membres du Bundestag et les représentants des chambres de commerce et des organisations professionnelles des deux pays », ajoute-t-il.

Décentralisation : Vers un nouveau coup de force à l’Assemblée nationale, écrit L’Alternative.

« Ce mardi, les élus du peuple reprendront le chemin de l’hémicycle depuis leurs vacances de fin d’année dernière. A cette première session parlementaire de l’année, plusieurs dossiers chauds seront débattus. Une étape décisive sera franchie vers l’accélération du processus de décentralisation. Mais dans le bon sens », se questionne le journal.

Le pouvoir, poursuit-il, n’attend que la rentrée parlementaire pour faire passer ses deux lois sur la commune et celle sur la CENI, afin de propulser le processus sur l’organisation d’élections locales prévues, en principe, pour 2018.

A propos de l'auteur

Du même auteur

Soutenir par un don