Flash
22.07.2016 L’ambassadeur d’Inde au Togo, Jeeva Sagar, est en fin de mission au Togo. Ce 21 juillet, il est parti faire ses adieux au Chef de l’État.
18.07.2016 Justice : Pour désengorger la prison civile de Lomé, un centre pénitencier est construit à Kpalimé. Ce dernier accueillera ses premiers détenus en début 2017.
16.07.2016 Riposte contre le Sida et la tuberculose : Le Conseil National de Lutte contre le Sida et les Infections Sexuellement Transmissibles (CNLS-IST) organise, à Lomé, ces 14 et 15 juillet, le 3ème forum national des partenaires de mise en œuvre des interventions de lutte contre le VIH/SIDA et la tuberculose. Les actions effectués en 2015 dans le cadre de cette riposte et les perspectives seront l’essentiel de cette rencontre.
06.07.2016 Réformes politiques et institutionnelles : du 11 a 15 juillet prochains, le Haut commissariat à la réconciliation et au renforcement de l’unité nationale (HCRRUN) organise à l’hôtel Radisson Blu 2 février un atelier de réflexion et d’échanges sur la question.
30.06.2016 Transport aérien : A partir du 1er juillet, le visa de transit aéroportuaire (VTA) sera supprimé pour les vols Air France.
27.06.2016 Football / Togo : 2 ans de prison ferme requis contre le sélectionneur Claude Le Roy, dans une affaire de transferts frauduleux (Agence ivoirienne de presse) (Agence ivoirienne de presse)
23.06.2016 Coopération germano-togolaise : Annette Rathjen a cédé, ce 22 juin, à Makus Wagner, sa place à la tête de la Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ) au Togo. Cet organe est l’agence de coopération internationale allemande pour le développement.

Présidentielle sénégalaise

L’opposition trace un grand boulevard pour Wade

Les Sénégalais ont voté ce dimanche 26 février pour élire un nouveau président de la République.

Malgré les échauffourées qu’a secouées le processus électoral, les manifestations de la société civile et des partis politiques pour décourager Abdoulaye Wade, l’élection a, bel et bien, eu lieu. 

Mais, comme Wade n’a pas abandonné son projet, celui de briguer un troisième mandat, l’opposition sénégalaise pouvait mieux s’organiser en désignant un candidat, voire deux au pire des cas, pour affronter le président sortant. Il a manqué à l’opposition sénégalaise, une culture de l’alternance, parce qu’elle devait trouver un plan B, in extremis, pour faire partir Abdoulaye Wade. Aussi, est –il que l’opposition ne sait pas donner les moyens qu’il faut pour dissuader l’octogénaire, Abdoulaye Wade.

Avec ces multitudes de candidatures, 11 contre Abdoulaye Wade, on s’achemine vers l’émiettement des voix de l’opposition, qui aura pour conséquence une probable victoire de ce dernier. Même si, déjà, l’opposition pense à un second tour.

A propos de l'auteur

Du même auteur