Flash
17.01.2017 Diplomatie : Dans le corps diplomatique présent au Togo, cinq nouveaux ambassadeurs. Jens-Petter Kjemprud (Norvège), Andrew Barnes (Australie), Stanislas Kamanzi (Rwanda), Mohamed Maiga (Mali), Nosratollah Maleki (Iran) ont été accrédités pour représenter leurs pays au Togo. Ils ont présenté leurs lettres de créances au chef de l’Etat ce 17 janvier.
12.01.2017 Tennis : La Confédération africaine de Tennis (CAT) organise à Lomé du 10 au 17 janvier et du 18 au 22 janvier les Championnats Individuels et par Equipes des Jeunes ITF/CAT de l’Afrique de l’Ouest et Centrale 2017.
28.12.2016 Sports/Football : Le centre sportif Abrao Samer sera en séance de détection de talents ces 28 et 29 décembre. Ladite séance se déroulera au stade municipal de Lomé et concerne les enfants âgés de moins de 16 ans.
28.12.2016 Sport/ Basketball : Le championnat national de Basketball a démarré ce mardi à Aného. 10 équipes y prennent part.
17.12.2016 Sports/ Boxe : [Le boxeur togolais Kuegah Folly Laurent Komi alias Prinz Laurenzo->8716] a battu ce 16 décembre au Palais des congrès de Lomé le géorgien Paata Varduashvili. Il conserve ainsi son titre de champion mondial des poids moyens Global Boxe Council (GBC) acquis en 2015.
12.12.2016 Sports/ Cyclisme : L’honorable Dieudonné GAGOU est devenu, le 10 décembre, le nouveau président de la Fédération togolaise de cyclisme. Jusque là premier vice président de ladite fédération, il remplace à ce poste Anani Assiongbon. Il a un mandat de quatre ans.
04.12.2016 Finances : Le leader en assurance « Euler Hermes » pourrait s’installer prochainement au Togo. Les responsables de la société française en ont donné l’information. Le Togo compte jusque là 12 sociétés d’assurance.

Présidentielle sénégalaise

L’opposition trace un grand boulevard pour Wade

Les Sénégalais ont voté ce dimanche 26 février pour élire un nouveau président de la République.

Malgré les échauffourées qu’a secouées le processus électoral, les manifestations de la société civile et des partis politiques pour décourager Abdoulaye Wade, l’élection a, bel et bien, eu lieu. 

Mais, comme Wade n’a pas abandonné son projet, celui de briguer un troisième mandat, l’opposition sénégalaise pouvait mieux s’organiser en désignant un candidat, voire deux au pire des cas, pour affronter le président sortant. Il a manqué à l’opposition sénégalaise, une culture de l’alternance, parce qu’elle devait trouver un plan B, in extremis, pour faire partir Abdoulaye Wade. Aussi, est –il que l’opposition ne sait pas donner les moyens qu’il faut pour dissuader l’octogénaire, Abdoulaye Wade.

Avec ces multitudes de candidatures, 11 contre Abdoulaye Wade, on s’achemine vers l’émiettement des voix de l’opposition, qui aura pour conséquence une probable victoire de ce dernier. Même si, déjà, l’opposition pense à un second tour.

A propos de l'auteur

Du même auteur