Pour le dialogue…

L’opposition s’arme de prières

La Coalition des 14 partis politiques de l’opposition qui battent le pavé depuis 6 mois organise pour les 09 et 11 février des offices religieux pour dit-on, confier au Seigneur les discussions du dialogue qui devrait s’ouvrir le 15 février prochain.

L’information est connue de tous ou presque : les acteurs politiques togolais sont invités à échanger autour d’une table à partir du 15 février prochain. Ceci conformément à une information donnée en fin de semaine dernière par les facilitateurs Albert Kan-Dapaah et Tibou Kamara, respectivement ministre de la sécurité nationale de la République du Ghana et ministre d’Etat de la République de Guinée au terme d’une mission de deux jours à Lomé.

Avant d’aller discuter avec le pouvoir, l’opposition juge, semble-t-il, utile de confier ce dialogue à Dieu. Pour se faire, les militants des 14 partis politiques de l’opposition réunis dans la Coalition dirigée par Mme Brigitte Adjamagbo-Johnson sont invités à une prière musulmane ce vendredi 09 février et, le dimanche 11 février, à une messe catholique en la paroisse Christo Risorto de Hédzranawoé à 08h30 et deux cultes protestants à 09h, le premier au temple méthodiste de Kégué et le second en l’église évangélique presbytérienne du Togo à Nyékonakpoè.

Notons que du dialogue, plus d’un attendent une issue aux différents troubles devenus récurrents ces derniers mois. Dans son numéro 3 du mois de février, le magazine Indices proposera à ses lecteurs l’essentiel des résultats qui pourraient découler de ce énième dialogue inter-togolais.

A propos de l'auteur

Ghislain A.-K.

Jeune journaliste, il est un rédacteur du site d’informations pa-lunion.com

Du même auteur

Soutenir par un don