6e forum sur les investissements hôteliers en Afrique

L’hôtellerie africaine se relance à Lomé

Les investissements hôteliers sont au cœur d’une rencontre entre professionnels du tourisme et de l’hôtellerie ces 21 et 22 juin à Lomé.

Géant, se présente le tourisme dans l’économie des États, dans le monde. En 2015, 1,184 milliards de touristes ont voyagé de par le monde en 2015, soit une hausse de 4,4% par rapport à 2014 pour des recettes de 1232 milliards. Malheureusement, ces chiffres ont plus profité à l’Europe et l’Asie. Le sol africain n’a été foulé que par environ 53 millions de touristes pour 33 millions de dollars.

Chiffres qui présentent une régression du secteur due à des soubresauts au plan sécuritaire et sanitaire (Il a, en 2014, engrangé 36 milliards de dollars avec 55 millions de visiteurs). Le Togo, pour sa part, a enregistré, en 2014, 303.000 touristes pour 26 milliards de francs CFA.

Pour booster le tourisme africain, l’hôtel Radisson Blu 2 Février accueille le 6e forum sur l’investissement hôtelier, à compter de ce mardi et ce pour deux jours. La rencontre, présidée par le premier ministre, réunit des directeurs généraux de sociétés et de groupes hôteliers internationaux, des responsables de compagnies aériennes et des experts du secteur hôtelier venus de tous les horizons.

Table d’honneur lors de l’ouverture de l’AHIF. De gauche à droite, Wolfgang Neumann, président de Rezido Hotel Group ; Selom Klassou ; Bernadette Legzim-Balouki et Ashok Gupta, fondateur de Kalyan Group.

Il s’agit, là d’une tribune de réflexion sur de nouvelles opportunités susceptibles de répondre efficacement aux desiderata d’une clientèle, soucieuse de la qualité des prestations et la sécurité.

Selon le premier ministre, les exigences de qualité sont devenues partout les référentiels de compétitivité sur le marché international.

« Dans le domaine des voyages d’affaires et des séjours d’agrément, de nouveaux paradigmes s’établissent au regard des défis majeurs actuels et qui sont essentiellement liés à la sécurité, au confort et à l’excellence dans les prestations basées sur un meilleur rapport qualité-prix », a-t-il laissé entendre.

Selom Klassou, ouvrant les travaux

Les professionnels des secteurs touristique et hôtelier devront, « repenser le choix des sites d’implantation des infrastructures d’accueil et d’hébergement, de leurs équipements, la fonctionnalité de leur avancement, la sécurité des établissements et la qualité des prestations du personnel affecté aux diverses opérations dans les hôtels  », a-t-il soulevé.

Pour sa part, la ministre en charge du tourisme au Togo, Mme Bernadette Legzim-Balouki, a exprimé son espoir de voir le tourisme africain être boosté dans un proche avenir.

« Avec ses importants atouts naturels et culturels, l’Afrique a de formidables capacités pour rebondir sur le marché international du tourisme si nous travaillons ensemble à consolider la paix et la sécurité et à renforcer les bases de développement de ce secteur. Ce forum est une opportunité pour un nouveau dynamisme du tourisme sur le continent africain », a-t-elle lancé.

A propos de l'auteur

Du même auteur

Soutenir par un don