La presse écrite du vendredi 11 novembre 2016

L’effet Trump atteint le Togo

Présidentielle 2016 aux USA, un sujet qui intéresse l’actualité togolaise ce vendredi à Lomé.

Togomatin, tout en titrant « Trump triomphe, le processus », plante le décor en ces termes : « Donald Trump a été élu 45ème président des Etats-Unis à l’issue de l’élection présidentielle du 08 novembre 2016 qui s’est tenue aux Etats-Unis d’Amérique. Les citoyens américains ont voté, contre toute attente, pour que Donald Trump devienne leur président. Le candidat républicain a comptabilisé, selon les résultats, 290 grands électeurs tandis que sa rivale démocrate, Hillary Clinton, en a obtenu 228. Juste après sa victoire, Trump a, dans sa première prise de parole en tant que président élu, déclaré qu’il sera ‘’le président de tous les Américains’’ ».

« Donald Trump ou le message des Américains au reste du monde », lance Togoréveil.

« Le monde semble stupéfait et pour cause les propos jugés offensants et discriminatoires contre certaines minorités les immigrés, les femmes et les musulmans, n’ont pas suffi pour causer la chute du désormais vainqueur. Pire les médias totalement acquis à la cause d’Hillary Clinton, l’ont défini comme un novice en politique ne disposant pas de réelles propositions pour l’avenir du pays », informe-t-il.

Le chef de l’Etat félicite le nouveau président élu, souligne Togo presse : « le président de la République, Faure Gnassingbé a adressé hier ses chaleureuses félicitations à Donald Trump qui vient d’être élu 45ème président des Etats-Unis d’Amérique », écrit-il tout en ajoutant qu’à travers cette correspondance épistolaire, le chef de l’Etat souhaite également compter sur le tout nouveau président américain pour consolider les liens d’amitié et de coopération qui existent entre le Togo et les USA.

Le second sujet qui attire l’attention dans les colonnes des journaux est la mission à Lomé du Co-président de l’Assemblée parlementaire paritaire Afrique Caraïbes pacifique-Union européenne (ACP-UE), Louis Michel.

« Coopération parlementaire avec les pays d’Afrique : Louis Michel en mission à Lomé », titre Forum de la semaine.

Ce qu’il faut retenir de sa visite en terre togolaise, selon le quotidien, c’est le renforcement de la coopération parlementaire entre les pays de l’Union européenne et les pays d’Afrique.

Togo-Presse abonde dans le même sens que son prédécesseur en informant que Louis Michel a été accueilli à son arrivée hier par le président de l’Assemblée nationale, Dama Dramani.

Le quotidien national renchérit en disant que la 11ème conférence de l’Alliance des libéraux et démocrates, pour l’Europe, le pacifique, l’Afrique et les Caraïbes (ALDEPAC) s’ouvre aujourd’hui à Lomé.

« Le Togo abrite, à partir d’aujourd’hui, et ce, pour trois (3) jours, la conférence de l’ALDEPAC. Pour prendre part à cette conférence, qui s’ouvre donc ce matin à l’hôtel Radisson Blu 2 Février à Lomé, d’imminentes personnalités sont arrivées, depuis hier. Parmi elles, l’honorable Louis Michel, à la tête d’une importante délégation », précise-t-il.

L’Alternative compare les « réalisations » de John Dramani au Ghana en 4 ans de pouvoir et les « cases » de Faure Gnassingbé en 10 ans de règne.

« Il a fallu attendre plus de 10 ans au pouvoir pour assister à un soi-disant début de construction des logements sociaux. Un projet bidon élaboré par des mafieux qui se sont accaparés une partie des terres du Lycée technique d’Adidogomé. Une confiscation du patrimoine foncier du Lycée dénoncée par la presse. Mais les promoteurs du haut de leurs solides appuis à la présidence, ont démarré les travaux qui battent déjà de l’aile », ironise-t-il.

Liberté évoque la question orale sur le statut de WACEM, l’actionnariat du Premier ministre et prix du ciment à l’Assemblée nationale et note « du flou maintenu par Sani Yaya sur le cas Sélom Klassou ».

« Selon les informations fournies par le ministre Sani Yaya, sur le statut de la société Wacem, on retient que cette dernière est logée parmi les entreprises de la zone franche bien qu’étant une entreprise d’exploitation minière. Cette situation serait le fruit d’une convention qui existe entre l’Etat togolais et Wacem », précise le journal.

Finance inclusive en 2016 avec en toile de fond les produits du FNFI. L’Union pour la patrie informe que 700.000 nouvelles personnes sont touchées avec un taux de couverture nationale de 85%.

« Grâce à l’éducation financière préalable à la mise à disposition des crédits, les campagnes d’information et de sensibilisation, la maîtrise des étapes de la fonction engagement, l’effet de la caution solidaire et le suivi de proximité, le taux moyen national de remboursement des bénéficiaires du terrain vers les institutions de micro finance partenaires est estimé à 90% (avec des prise de 99% dans les régions septentrionales qui sont aussi les zones d’extrême pauvreté) », montre-t-il.

Une régularité du remboursement, a-t-il poursuivi, qui a valu plus de 232.000 renouvellements de crédits en 2015 sur le produit APSEF et près de 120.000 renouvellements supplémentaires en 2016 sur APSEF, AGRISEF et AJSEF.

A propos de l'auteur

Du même auteur

Soutenir par un don