Crise de citoyenneté au Togo

L’éducation civique est à restaurer partout

Les Togolais ont-ils perdu l’amour de leur pays ? Est-ce que l’éducation civique est-elle encore enseigner dans les écoles primaires et secondaires ? Voilà autant de questions que se posent les parents d’élèves et les personnes ressources. Parce que, de nos jours, c’est comme si les valeurs citoyennes s’enlisent et certaines tentent de disparaitre. Ainsi, par manque d’éducation, un enfant peut devenir, plus tard, un danger public pour sa société. C’est ce qui est visible aujourd’hui, dans nos rues, marchés et voire même au feu rouge. Tout se passe comme si certains Togolais ont perdu la notion de citoyenneté, sinon comment comprendre les violations du feu rouge, les échanges d’insultes entre les personnes âgées au feu rouge (surtout entre les Taximan et Zémidjans), le non respect de la levée du drapeau togolais, le fait de transformer les rues publiques en poubelles et autres actes.

Aujourd’hui, ce qui inquiète plus d’un et devient une habitude pour presque tout le monde, c’est le fait de jeter n’importe où et comment les sachets de pure water, les emballages des aliments (biscuits, beignets, pochettes d’eau etc..) etc... Ce qui frustre aussi, c’est que les fondations tracées pour construire les nouvelles routes sont devenues des poubelles et rigoles pendant la nuit. Pour les dépotoirs sauvages, ils sont partout, même au sein de l’Université de Lomé, les bonnes femmes les entassent à coté de leurs étalages de nourriture.

Il est temps que tous les Togolais comprennent que la construction du Togo dépend de tout le monde, car si nous ne balayons pas devant nos portes, ce n’est pas un Béninois qui viendra le faire à notre place. Pour vivre dans la société, il faut, en dehors des notions du civisme, avoir aussi les habitudes d’hygiènes pour préserver la santé publique.

A propos de l'auteur

Late Pater

Il est rédacteur au journal L’Union pour la Patrie et au site web Pa-lunion.com

Du même auteur

Soutenir par un don