Flash
04.12.2016 Finances : Le leader en assurance « Euler Hermes » pourrait s’installer prochainement au Togo. Les responsables de la société française en ont donné l’information. Le Togo compte jusque là 12 sociétés d’assurance.
17.11.2016 13ème foire internationale de Lomé : le menu
17.11.2016 Recherche : Le 18ème Concours d’Agrégation de Médecine humaine, Pharmacie, Odontostomatologie,Médecine vétérinaire et productions animales du Conseil Africain et malgache pour l’enseignement supérieur (CAMES) s’est tenu du 07 au 15 novembre derniers à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (Sénégal). Le Togo représenté par 20 enseignants-chercheurs sur les 201 venus de l’Afrique francophone a vu 16 de ses représentants réussir brillamment audit concours.
15.11.2016 CECO Group dans la tourmente : une grève de 72h est observée depuis ce 14 novembre par les employés du Consortium des entreprises de construction en bâtiments et travaux publics (CECO Group). Ils réclament le paiement de 4 mois d’arriérés de salaires et dénoncent une mesure de compression du personnel annoncée par l’administration.
27.10.2016 Togo/ Football : Une grande figure tombe, da Sylveira Adjé a quitté definitivement le football
19.09.2016 Sports/ Maracana : Les deux équipes nationales de Maracana (senior et vétéran) partent ce 19 septembre de Ouagadougou bredouille. Le Togo, confiant en début de compétition a perdu son trophée de champion au niveau des vétérans, au détriment de la Côte-d’ivoire qui s’offre un doublé étant championne au niveau des seniors. La CAN de Maracana s’est déroulée du 15 au 19 septembre au Burkina Faso.
12.09.2016 Sports : Les jeux paralympiques qui promeuvent les personnes souffrant d’un handicap se déroulent de ce 07 au 18 septembre à Rio. Ceci après les jeux olympiques. Le Togo y sera représenté par Bawa Ali en haltérophilie. 116 pays prendront part à cette compétition. Les Russes éliminés d’emblée pour dopage organiseront en parallèle ces jeux dans leur pays.
Concert King Mensah au stade Kégué : King Mensah a fait danser le public, malgré les aléas du son

15 ans de carrière musicale de King Mensah

L’amateurisme qui a failli coûter cher

Le public au rendez-vous au stade de Kégué pour les 15 ans de carrière de King Mensah a déploré le son. Retour sur les coulisses d’un concert qui a frôlé la catastrophe.

Sans nul doute, King Mensah a fait danser le public. Cependant, les mélomanes qui ont eu le plaisir de vivre son premier concert au stade de Kégué en décembre 2010, ont vite fait de constater la qualité approximative du son lors du concert de la dernière fois.

Les ennuis ont commencé quand un disjoncteur a pris feu juste avant l’annonce de l’artiste sur scène. Les fans installés dans la tribune (coté Est, faisant face à la tribune officielle) ont protesté contre la qualité du son qui peine à leur parvenir, en lançant des sachets d’eau communément appelés « pure water ». Du coup, la pression devient plus lourde sur les musiciens, et plus sur les techniciens. Tous pointent du doigt l’amateurisme de Roger « Sang de Jésus », le prestataire de service sensé livrer à temps le matériel, le mettre en place et laisser l’ingénieur du son Burkinabé, Koanda Osséni faire son travail.

« Roger doit comprendre qu’il n’est pas ingénieur du son. Il y a des gens qui ont le matériel et d’autres ont la tête pour le gérer », a lancé un musicien agacé.

Très connu pour ses frasques et écarts de langage, Roger aime porter le manteau d’ingénieur du son sans pour autant les qualités requises. « C’est mon matériel », clame-t-il à chaque fois. Conséquence : le fameux « ingénieur du son » a livré le matos à compte goutte. Ce qui plombe du coup le travail du spécialiste invité pour gérer le son. Koanda a déjà prouvé ses compétences à des centaines de concerts. On peut citer entre autres ceux de Tiken Jah Fakoly, Alpha Blondy, le festival « les nuits atypiques de Koudougou », la cérémonie des Kundé… et justement le concert de King Mensah du 25 décembre 2010.

Les comportements et méthodes amateurs de l’accusé n’ont pas rendu la tache facile. La preuve est que les musiciens n’ont pas été en mesure de faire la balance prévue pour samedi nuit. Idem pour le dimanche dans la matinée, jour du concert. Les musiciens se sont juste contentés de quelques réglages. Et ce n’est pas tout. Jean Pierre Fénardon, technicien sur plusieurs festival en France et l’éclairagiste (venu de Ouaga) n’ont pas travaillé comme ça devait l’être « juste parce que Roger n’a pas collaboré » car, « il est jaloux du fait qu’on fasse venir d’autres sur l’évènement », déplorent la majorité des musiciens.

A propos de l'auteur

Du même auteur