Flash
11.08.2016 JO : Clarisse Agbenyenou, togolaise d’origine, a offert une médaille d’argent à la France pour le compte des Jeux Olympiques de Rio. Ceci suite à sa finale perdue en judo (catégorie des moins de 63 kg) face à une Slovène.
11.08.2016 Football féminin : La deuxième édition du tournoi dénommé Trophée CECAM est lancée. Ce deuxième acte, contrairement au premier, se jouera à Lomé et à Sokodé et sera donc répartie en deux zones. Une super coupe se jouera entre les finalistes des deux pôles. La compétition démarre le 21 août dans la zone sud et le 27 août dans le nord.
11.08.2016 Télécommunication : Officiellement lancé le 27 juillet dernier, le service 3G de l’opérateur de téléphonie mobile Moov est opérationnel déjà depuis ce 09 août.
02.08.2016 Miami 228 brûle légèrement : Un incendie s’est déclaré ce matin à Lomé. La maison qui abrite la boite de nuit Miami 228 a pris feu. Aucune perte en vie humaine n’est signalée. Les causes de cet accident léger restent encore méconnues.
31.07.2016 Rentrée scolaire 2016-2017 : Déjà des soucis pour le ministre Georges Aïdam ; les enseignants du technique réclament des primes de logement, d’incitation à la fonction enseignante, de veille et de la salissure
27.07.2016 Coopération Sud-Sud : Les chambres de Commerce et d’Industrie du Togo et de l’Algerie signent un accord de partenariat
26.07.2016 Sports : la Fédération togolaise de football organise à Notsè, le 20 août prochain un congrès statutaire
Concert King Mensah au stade Kégué : King Mensah a fait danser le public, malgré les aléas du son

15 ans de carrière musicale de King Mensah

L’amateurisme qui a failli coûter cher

Le public au rendez-vous au stade de Kégué pour les 15 ans de carrière de King Mensah a déploré le son. Retour sur les coulisses d’un concert qui a frôlé la catastrophe.

Sans nul doute, King Mensah a fait danser le public. Cependant, les mélomanes qui ont eu le plaisir de vivre son premier concert au stade de Kégué en décembre 2010, ont vite fait de constater la qualité approximative du son lors du concert de la dernière fois.

Les ennuis ont commencé quand un disjoncteur a pris feu juste avant l’annonce de l’artiste sur scène. Les fans installés dans la tribune (coté Est, faisant face à la tribune officielle) ont protesté contre la qualité du son qui peine à leur parvenir, en lançant des sachets d’eau communément appelés « pure water ». Du coup, la pression devient plus lourde sur les musiciens, et plus sur les techniciens. Tous pointent du doigt l’amateurisme de Roger « Sang de Jésus », le prestataire de service sensé livrer à temps le matériel, le mettre en place et laisser l’ingénieur du son Burkinabé, Koanda Osséni faire son travail.

« Roger doit comprendre qu’il n’est pas ingénieur du son. Il y a des gens qui ont le matériel et d’autres ont la tête pour le gérer », a lancé un musicien agacé.

Très connu pour ses frasques et écarts de langage, Roger aime porter le manteau d’ingénieur du son sans pour autant les qualités requises. « C’est mon matériel », clame-t-il à chaque fois. Conséquence : le fameux « ingénieur du son » a livré le matos à compte goutte. Ce qui plombe du coup le travail du spécialiste invité pour gérer le son. Koanda a déjà prouvé ses compétences à des centaines de concerts. On peut citer entre autres ceux de Tiken Jah Fakoly, Alpha Blondy, le festival « les nuits atypiques de Koudougou », la cérémonie des Kundé… et justement le concert de King Mensah du 25 décembre 2010.

Les comportements et méthodes amateurs de l’accusé n’ont pas rendu la tache facile. La preuve est que les musiciens n’ont pas été en mesure de faire la balance prévue pour samedi nuit. Idem pour le dimanche dans la matinée, jour du concert. Les musiciens se sont juste contentés de quelques réglages. Et ce n’est pas tout. Jean Pierre Fénardon, technicien sur plusieurs festival en France et l’éclairagiste (venu de Ouaga) n’ont pas travaillé comme ça devait l’être « juste parce que Roger n’a pas collaboré » car, « il est jaloux du fait qu’on fasse venir d’autres sur l’évènement », déplorent la majorité des musiciens.

A propos de l'auteur

Du même auteur