Eau et Assainissement des OMD

L’UE va doter la Région maritime de près de 30 forages

A la date du 3 décembre prochain, il sera clôturé un avis d’appel d’offres de travaux de réalisation de réseaux d’adduction d’eau potable (AEP), de génie civil des ouvrages de stockages avec équipements hydrauliques, d’équipement électro et hydromécanique de 28 forages, et des aménagements divers pour l’alimentation en eau potable de 24 centres dans six préfectures de la Région maritime au Togo. Les travaux consisteront en la fourniture et pose de canalisations PVC, PEHD et fonte ductile pour réseaux AEP ; en la construction de châteaux d’eau de 100 m3 à 800 m3 avec équipements ; en la construction et équipement de stations de pompage ; en la réalisation de 3 forages en milieu semi urbain ; et en l’aménagement de sites divers et de pistes d’accès aux exploitations.
Le projet entre dans le cadre du Programme Eau et Assainissement pour l’accélération de l’atteinte des Objectifs du Millénaire pour le Développement (PEA-OMD) financé par le 10ème Fonds européen de développement (FED), indique-t-on au ministère de la Planification du développement, ordonnateur national du FED. Le marché est constitué de deux lots : un premier lot de réalisation de réseaux AEP dans 11 centres incluant les châteaux d’eau de grande capacité (volumes supérieurs à 200 mètres cubes avec un maximum de 800 mètres cubes, de type tronconique et tronço-cylindrique ; environ 108 km de réseau de distribution d’eau potable et 190 bornes fontaines) et la réalisation de 3 forages positifs. Le second lot est composé de la réalisation de réseaux AEP dans 13 centres incluant les châteaux d’eau de petite capacité (volumes situés entre 100 mètres cubes et 150 mètres cubes, de type troço-cylindrique, environ 67 km de réseau de distribution d’eau potable et 124 bornes fontaines).
La participation au marché est ouverte à égalité de conditions aux personnes physiques et aux personnes morales (qu’elles participent à titre individuel ou dans le cadre d’un groupement (consortium) de soumissionnaires) qui sont établies dans l’un des pays ACP, un des Etats membres de l’Union européenne ou dans un pays ou un territoire autorisé par l’accord de Partenariat ACP-CE au titre duquel le marché est financé (voir rubrique 22 ci-après). La participation à la procédure est également ouverte aux organisations internationales. Toutes les fournitures achetées dans le cadre de ce marché doivent avoir pour origine un ou plusieurs de ces pays.
Les soumissionnaires ne soumettront qu’une seule offre par lot. L’offre ne portant que sur une partie du lot ne sera pas prise en considération, précise l’avis. Tout soumissionnaire peut indiquer dans son offre qu’il consentira une remise au cas où son offre serait retenue pour plusieurs lots. Les soumissionnaires ne peuvent pas soumettre une offre pour une variante en plus de leur offre pour les travaux requis dans le dossier d’appel d’offres. Les soumissionnaires doivent fournir une garantie de soumission de soixante-sept millions (67.000.000) de francs pour le lot 1 et Quarante-trois millions(43.000.000) de francs pour le lot 2 lors de la remise de leur offre. Cette garantie sera restituée aux soumissionnaires non retenus une fois que l’appel d’offres aura été mené à terme, et à l’attributaire ou aux attributaires après la signature du contrat par toutes les parties.
La période de mise en œuvre des tâches est de 20 mois pour le lot 1 et 24 mois pour le lot 2. Les délais sont différents pour chaque lot et ne sont pas cumulables en cas d’attribution des deux lots à un soumissionnaire unique. En cas d’attribution des deux lots à un soumissionnaire unique, le délai d’exécution sera de 24 mois.

A propos de l'auteur

Late Pater

Il est rédacteur au journal L’Union pour la Patrie et au site web Pa-lunion.com

Du même auteur

Soutenir par un don