17ème session du dialogue politique UE-Togo

L’UE félicite le Togo

Les travaux de la 17ème session du dialogue politique Union européenne (UE)-Togo ont été ouverts ce lundi au cabinet du ministère des Affaires étrangères, de la coopération et de l’intégration africaine par le ministre des Affaires étrangères, de la coopération et de l’intégration africain, Robert Dussey.

C’était en présence de certains de ses collègues et du Représentant résident de l’UE au Togo, Nicolas Berlanga-Martinez. Au cours des travaux, les représentants du Togo et de l’UE ont abordé plusieurs sujets sociopolitiques et économiques.

Il s’agit entre autres du processus de décentralisation, de l’organisation des élections locales, de la sécurité maritime et des menaces terroristes, du commerce, de l’investissement et de l’intégration régionale.

Selon le communiqué qui a sanctionné les travaux, ce rendez-vous a su aborder les cruciales du financement de la décentralisation, du renforcement de capacité et celles des mécanismes de mis en œuvre et de suivi.

L’UE a félicité le Togo pour l’organisation réussie du sommet extraordinaire de l’Union africaine sur la sécurité et la sûreté maritimes et le développement en Afrique qui a accouché de la Charte de Lomé en octobre dernier.

Sur le plan économique, les deux (2) parties ont débattu du commerce, de l’investissement et de l’intégration régionale. La partie européenne a présenté le plan européen d’investissement extérieur qui vise à donner une forte impulsion aux infrastructures en Afrique pendant la période 2017-2020 avec la mobilisation de jusqu’à 88 milliards d’Euro.

Du côté européen, il s’agit de l’Ambassadeur, chef de la délégation de l’Union européenne, Nicolas Berlanga-Martinez, de l’Ambassadeur de France, Marc Fonbaustier, des Ambassadeurs de Belgique, du Danemark, d’Espagne, d’Italie, des Pays-Bas.

Les deux (2) parties se sont mises d’accord sur l’importance du processus de décentralisation au Togo afin que les structures locales puissent améliorer les services de bases offerts aux populations. Le dialogue a également fait une place importante au prochain Sommet UE-Afrique et au rôle de la jeunesse ainsi qu’au récent passage du Togo devant le Conseil des droits de l’homme des Nations Unies.

Etaient également présent à la cérémonie : du côté togolais de Robert Dussey, ministre des Affaires étrangères, de la coopération et de l’Intégration, Gilbert Bawara, ministre de la Fonction publique, du travail et de la réforme administrative, Col Damehame Yark, ministre de la sécurité et de la protection civile, Payadowa Boukpessi, ministre de l’Administration territoriale, de la décentralisation et des collectivités locales, Bernadette Léegzim-Balouki, ministre du Commerce, de l’industrie, de la promotion du secteur privé et du tourisme et Pius Agbetomey, ministre de la Justice.

Cette rencontre qui prend sa justification dans les dispositions de l’article 8 de l’Accord de partenariat ACP-UE, signé à Cotonou le 23 juin 2000, a été le lieu pour l’UE de saluer l’organisation de l’atelier national sur la décentralisation et les élections locales du 6 au 8 décembre derniers.

A propos de l'auteur

Du même auteur

Soutenir par un don