REPÈRES
Transports

Exploitation anarchique du sable de mer

L’Ong EDI se rebelle

vendredi 20 avril 2012, par Late Pater


L’ONG Environnement et Développement International (EDI) dit non à l’exploitation anarchique du sable de mer. Pour attirer l’attention des autorités togolaises sur le danger de cette exploitation, les membres de cette Ong et son Président, Tinos Class étaient à la Plage pour une démonstration de « force » contre les camions de chargement du sable fin de mer. Vêtus de T-shirts blancs sur lesquels on peut lire au dos « Halte à la dégradation de nos plages », des groupes de jeunes postés formaient des haies pour empêcher les camions d’extraction de sable de mer d’accéder à la plage.

L’idée est simple. Investir les principaux sites d’extraction et y mener des actions allant de l’affichage de banderoles dissuasives au sit-in en passant par la formation de bouclier humain pour empêcher la poursuite de ces travaux qui, selon le président de EDI, M. Tinos Class « dégradent la plage, accélèrent la montée des eaux et favorisent l’érosion côtière ». « La proximité des maisons d’habitation, des hôtels et du Grand marché doit nous faire craindre le pire. Cette situation ne favorise pas l’essor du tourisme et retarde ainsi le développement du pays  » a expliqué à la presse le président de EDI.

M. Tinos Class d’un doigt accusateur brague les membres du gouvernement qui sont, selon lui sont les premiers de cette situation. L’argument développé est que, ceux-ci ne font rien pour faire respecter la loi portant interdiction d’extraction de sables sur les côtes des plages togolaises.

« Les entreprises étrangères notamment chinoises qui viennent construire les routes au Togo se doivent d’aller trouver leur sable ailleurs que sur la plage de Lomé. Il y a des pays de la sous- région qui n’ont pas de plage mais qui ont construit de magnifiques routes alors pourquoi pas nous ? Les autorités togolaises se rendent complices en feignant de ne rien voir. Nous leur avons envoyé de nombreux courriers pour dénoncer cette situation mais elles n’ont pas pris la peine de répondre. Donc elles sont au courant mais ne veulent rien faire » s’est indigné M. Class.

EDI appelle à une mobilisation plus forte des populations pour définitivement enrayer le phénomène. « Nous serons là tous les jours jusqu’à ce que les travaux cessent. Nous ne nous arrêterons pas là, nous allons engager des avocats pour poursuivre les entreprises qui ont dégradé notre plage afin qu’elles réparent les dégâts  » avertit le président de Tinos Class et ses membres.

12/05/2012
Grand Débat avec Pascal Bodjona
L’alternance n’est pas une décision

16/07/2012
Attaque du domicile de Jean-Pierre Fabre samedi
Faure veut en savoir plus dans 48 heures

13/08/2012
Un des conseils de Pascal Bodjona
Me Georges Tchassante-Gbati : « Je peux d’ailleurs vous dire qu’il n’y a pas du tout le nom de Pascal Bodjona dans la plainte. »

08/10/2012
Education au Togo
C’est parti pour 9 mois de cours et d’examen !

06/11/2012
Soutenir les PME porteuses de projets innovants
Lancement des instruments financiers du PASA

05/01/2013
Cour d’assise de Lomé
1,6kg de cocaïne donne 8ans de prison à Ikoué Evaritus

04/02/2013
A l’Ambassade des Etats-Unis au Togo
Un débat autour du livre ‘’Pratique du journalisme’’

11/03/2013
La Ceni tente de rassurer l’opinion
Kegbéro :"Pas de risque de fraudes sur le fichier électoral"

16/04/2013
Rattraper le temps perdu !
Programmes et découpage scolaire à revoir

03/07/2013
Genre-Parité et développement
Des journalistes formés à mieux aborder la question

© PA-LUNION.COM - Mentions légales | Contacts | Régie Publicitaire

PA-LUNION.COM vous présente l'information en temps réel. Retrouvez l'actualité togolaise et internationale, la politique, les évènements culturels, les rendez-vous sportifs, les nouveautés scientifiques et high-tech et bien d'autres sujets.