La presse du mercredi 26 avril 2017

L’OTR se dote d’un nouveau siège et de nouvelles ambitions

Un bon cadre pour mieux mobiliser les recettes, c’est ceux à quoi le gouvernement togolais à penser avant d’inaugurer le nouveau siège de l’OTR. Les journaux en parlent suffisamment.

« L’OTR a un nouveau siège », informe Vision d’Afrique. Pour le journal, il est assigné à cet office la mission de mobiliser plus de ressources internes en vue de permettre à l’Etat de faire face à ses obligations.

Le Messager se penche derrière son confrère et note : « Modernisation et optimisation des recettes fiscales et douanières au Togo, l’OTR matérialise ses ambitions par un nouveau siège ».

A l’inauguration du siège de l’OTR, Fraternité balance : « Bawara échappe de justesse à une scène embarrassante ». Gilbert Bawara a échappé de peu, fait savoir le journal, lundi à Lomé, à une situation pour le moins non souhaitable. « Alors qu’il prononçait le discours de circonstance, lors de la cérémonie d’inauguration du siège de l’Office togolais des recettes (OTR) en présence du chef de l’Etat, le ministre pourtant connu pour être un beau parleur, a failli craquer », ajoute-t-il.

Le Magnan Libéré estime que l’OTR a pour mission de rationaliser le système de collecte, générer davantage de recettes, et de permettre, à terme, une imposition du secteur informel grâce à une baisse générale des prélèvements.

La construction d’un port de pêche, est le second sujet qui attire l’attention dans les colonnes des journaux. Forum de la Semaine quant à lui, parle des travaux de construction du nouveau port de pêche lancés par le chef de l’Etat. « Les travaux, d’un coût total de 14 milliards, financés par le Togo et le Japon et lancés par les officiels des deux pays, seront exécutés par TOA Corporation et Fisheries Engineering », montre-t-il.

Sur le même sujet, Togo Presse écrit : « Le chef de l’Etat pose la première pierre du nouveau port de pêche à Gbétsogbé ». Le projet de construction qui va durer deux (2) ans, selon le journal, vise à améliorer les conditions et les capacités productives, ainsi que les revenus des acteurs de la pêche maritime.

Parlant de 57ème anniversaire de l’indépendance du Togo, Le Messager fait un micro trottoir sur la question : « Ce que les Togolais pensent de leur fête de l’indépendance ». Le journal pense qu’aujourd’hui, le peuple aspire encore à une indépendance économique avec une autonomie financière qu’il considère comme levier de son développement.

En plein du feu du Kyrielle d’activités de la 57ème anniversaire de l’indépendance du Togo, Le Libéral titre : « Très attendu, le probable traditionnel discours du chef de l’Etat ». « L’on assistera ce soir à la réanimation de la flamme de l’indépendance comme il est de coutume et surtout le probable message à la nation du chef de l’Etat devenu pratiquement une coutume depuis quelques années. Faure Gnassingbé s’adressera-t-il au peuple togolais ce soir du 26 avril ? L’homme nous a en tout cas habitué à la chose mais le côté imprévisible de l’homme impose un suspens », se demande-t-il.

Demain donc, le Togo va célébrer le 57ème anniversaire de l’indépendance du pays. Un programme est concocté à cet effet, et le gouvernement veut donner un cachet particulier à l’évènement. Le quotidien Liberté informe que : « Pour l’une des rares fois depuis l’accession du pays à la souveraineté nationale et internationale, le ‘’Père de l’indépendance’’, sera à l’honneur ».

A propos de l'auteur

Du même auteur

Soutenir par un don