Dans l’espace CEDEAO

L’Etat veille désormais sur la migration de travail des Togolais

Le gouvernement togolais pense le projet « Soutien à la libre circulation des personnes et la migration en Afrique de l’ouest » pour doter le pays de structures opérationnelles qui devront s’occuper des déplacements des résidents togolais à l’extérieur pour affaires.

Géré par son département de la fonction publique, du travail et de la réforme administrative, « Soutien à la libre circulation des personnes et la migration en Afrique de l’ouest », est un moyen pour l’Etat togolais d’optimiser le potentiel de développement, de la libre circulation des personnes et de la migration en Afrique de l’Ouest.

Il s’agit aussi essentiellement de rendre effectif le protocole sur la libre circulation des personnes au sein de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO).

Pour le directeur de cabinet dudit ministère en charge du projet, Kossi Kassegnin Donko, c’est l’aubaine pour mieux gérer et gouverner la migration de travail.

A propos de l'auteur

Du même auteur

Soutenir par un don