Marchés publics

L’ARMP veut de la vraie transparence

L’Autorité de Régulation des Marchés Publics (ARMP), a organisé du 22 au 26 octobre 2015, une formation sur « le contrôle citoyen dans les marchés publics », au profit des acteurs de la société civile. L’objectif, est de renforcer les capacités des participants à mieux jouer le rôle de veille et de contrôle citoyen.

Les travaux se sont déroulés autour de quatre modules à savoir « environnement juridique et institutionnel des marchés publics », transparence et efficacité dans les marchés publics : outils d’appréciation et de contrôle », « accès aux informations relatives aux marchés publics » et actions de communications et d’alerte dans les marchés publics ».

Les exercices, études de cas et les débats ont permis aux participants de : se familiariser avec le cadre réglementaire et institutionnel ; identifier ou examiner les outils de contrôle, d’appréciation de la transparence et de l’efficacité des processus d’acquisitions publiques ; identifier les sources d’informations relatives aux marchés publics et les moyens efficaces pour y accéder etc. 

« Votre action est primordiale en tant que représentants des intérêts de la population, dans ce sous-secteur, à travers les investigations et dénonciations plus coordonnées et plus soutenues que vous pourrez mener en vue d’accompagner l’ARMP dans la lutte contre la fraude et la corruption dans les marchés publics et délégations de service public », a précisé le Directeur Général de l’ARMP, Théophile Réné Kapou.

Depuis l’engagement du gouvernement togolais dans la réforme des marchés publics et délégations de service public en 2009, les représentants de la société civile figurent parmi les membres du Conseil de régulation de l’ARMP. Qui publie régulièrement des données statistiques significatives pouvant être exploitées par la société civile ou les décisions rendues par le Comité de règlement des différents, en matière disciplinaire à l’encontre des opérateurs économiques indélicats, coupables de tricherie dans les procédures de passation des marchés publics. A ce titre, rien que pour l’année 2015, une dizaine d’entreprises ont été exclues du système des marchés publics pour plusieurs années, le plus souvent, à la suite de dénonciations anonymes.

A propos de l'auteur

Late Pater

Il est rédacteur au journal L’Union pour la Patrie et au site web Pa-lunion.com

Du même auteur

Soutenir par un don