Déclaration des biens au Togo

L’ ADDI veut connaitre les chiffres

Le parti politique ADDI a affirmé avoir envoyé au Parlement, ce 10 novembre, une proposition de loi la déclaration des biens.

« Le Président de la République, le Premier ministre, les membres du gouvernement , le Président et les membres du bureau de l’Assemblée nationale et du Sénat et les directeurs des administrations centrales et des entreprises publiques doivent faire devant la Cour Suprême une déclaration de leurs biens et avoirs au début et à la fin de leur mandat ou de leur fonction », voilà ce que déclare en son article 145 la Constitution togolaise. Cette mesure n’est jusque là pas appliquée au Togo ; une situation à laquelle veut remédier l’Alliance des Démocrates pour le Développement Intégral (ADDI) dirigée par Aimé Tchaboré Gogué, candidat malheureux à la dernière présidentielle.

Un projet de loi sur la « déclaration des biens » est désormais sur la table des députés. L’information est donnée par les responsables dudit parti.

S’il est adopté, les élus et les dirigeants du peuple seront donc amenés à déclarer leurs patrimoines avant et après l’exercice de leur fonctions. Ceci dans un souci de transparence et de lutte contre l’enrichissement illicite.

A propos de l'auteur

Ghislain A.-K.

Jeune journaliste, il est un rédacteur du site d’informations pa-lunion.com

Du même auteur

Soutenir par un don