Célébration de la journée mondiale de l’eau

Journalistes et industriels à l’école du Code de l’eau

Le ministère de l’agriculture, de l’élevage et de l’hydraulique organise ce 15 mars à l’attention des professionnels des médias et des responsables de grandes entreprises du pays. Objectif, les sensibiliser sur la loi portant code de l’eau et sur exigences d’une bonne gestion des eaux usées.

Le 22 mars prochain, la communauté internationale observera la 27ème édition de la journée de l’eau. Une occasion que saisit le ministère de l’agriculture, de l’élevage et de l’hydraulique pour organiser plusieurs activités dont un atelier de sensibilisation à l’endroit des journalistes et des responsables d’entreprises.

A travers cette initiative, ledit ministère entend sensibiliser et former les journalistes et les opérateurs économiques sur les textes juridiques en vigueur au Togo et faire d’eux des canaux de transmission et de formation à la population. Aussi voudrait-il sensibiliser les opérateurs économiques sur leurs responsabilités en termes de gestion , de protection et de financement dans le secteur de l’eau notamment sur les redevances, taxes et principes d’utilisateurs payeurs et de pollueurs payeurs.

« La communauté internationale, depuis 1992, a instauré une journée dédiée à l’eau. Cette année, le thème retenu est Eau et les eaux usées. Toutes les années, nous ne parlons que d’eau potable et des autres alors que cette eau que nous consommons, nous la rejetons. 80% de la consommation d’eau potable est rejetée dans la nature et tout ce qui est rejet qui n’est pas bien traité constitue un danger pour la santé mais aussi pour mais aussi pour l’environnement. Aujourd’hui, nous voulons parler de toutes les dispositions prises dans le code de l’eau. Nous voulons sensibiliser les journalistes et les industriels sur comment se comporter afin que cette eau que nous rejetons ne nous soit pas nuisible », explique Béni Afo Adjama, directeur de l’approvisionnement en eau potable au ministère en charge de l’hydraulique.

Photo de famille des participants

Les grandes lignes de la loi portant Code de l’eau au Togo, la pollution de l’eau, la gestion des eaux usées, les mécanismes de financement du secteur de l’eau et de l’assainissement, les contraintes dans la réalisation des forages, les réformes dans le secteur de l’eau constitueront la quintessence des travaux.

Notons que l’apothéose des activités marquant la commémoration de la journée internationale de l’eau, au Togo, aura lieu à Kara le 22 mars prochain.

A propos de l'auteur

Ghislain A.-K.

Jeune journaliste, il est un rédacteur du site d’informations pa-lunion.com

Du même auteur

Soutenir par un don