La presse ce mardi 10 mai 2016

Intéressant ce match amical Togo-Zambie

Le match amical Togo/Zambie du 27 mai prochain sur les pelouses du stade de Kégué est le sujet phare des journaux parus ce mardi.

L’Equipe sur le sujet se réjouit qu’après le Gabon et le Bénin, les Eperviers sont désormais fixés sur les Chipolopolos de la Zambie.
Pour ce bimensuel, c’est une bonne idée de savoir que pour ce match amical contre les Eperviers à Lomé, le 27 mai prochain, ce soit les anciens champions d’Afrique (2012), les Chipolopolos de la Zambie qui seront les prochains adversaires du Togo.

Forum de la semaine ne dira pas mieux que son confrère : « match amical, les Eperviers jouent finalement les Chipolopolos de la Zambie le 27 mai prochain à Lomé  ».

En politique, Liberté fait parler du mandat unique que Jean Ping fera, s’il arrive au pouvoir au Gabon. Le quotidien privé trouve que l’homme est sur les traces de Patrice Talon alors que Faure Gnassingbé veut se cimenter au fauteuil présidentiel.
« Je ferai de mon mandat unique une exigence morale en exerçant le pouvoir d’Etat avec dignité et simplicité », tels sont les propos de Jean Ping que cite le journal qui ajoute que ce mandat unique sera « un instrument de rupture et de transition devant aboutir à la mise en place de grandes réformes politiques et institutionnelles  ».

Dans les colonnes du quotidien national Togo presse, on pourra découvrir les nouveaux messages de félicitations adressés au Chef de l’Etat par rapport à la célébration du 27 avril passé, fête de l’indépendance et national des Togolais et du Togo.

Forum de la semaine traite le Conflit territorial en mer de Chine méridionale. Pour ce quotidien privé, Liu Yuxi, l’Ambassadeur de Chine au Togo se montre très ferme sur la question : « la Chine n’accepte pas le recours unilatéral aux tierces parties pour régler les différends ».

L’Alternative parle des infrastructures. «  Désertion des chantiers, la résiliation des contrats, des milliards de dette dans les banques : CECO BTP, une entreprise à bout de souffle », titre le journal.
« La résiliation des travaux au Togo aujourd’hui, est devenue une véritable mafia. Une mafia aux tentacules qui s’étendent jusqu’au sommet de l’Etat, d’où l’impunité garantie à toutes ces entreprises qui obtiennent des marchés gré à gré et exécutent des travaux approximatifs, sans aucune crainte de poursuite », indique le journal.
Et de se demander si « le quid de la responsabilité des ministres Ayassor et Gnofam est dans la mauvaise exécution des travaux ».

L’Indépendant Express aborde la question de l’impunité sous un tout autre plan : « Avalanche de rapports pimentés, ces experts mal éclairés qui sabotent le Togo  », écrit-il.
« L’avalanche des rapports incendiaires contre le Togo ces deux (2) derniers mois apporte du grain à moudre à ceux qui pensent que le vin et le miel coulent au Togo. C’est un regard sérieux, externe, non complaisant qui tutoie et interpelle ceux qui auront été les catalyseurs de cette mauvaise image du Togo. La gestion quotidienne de la nation, l’économie et les finances mais aussi la sécurité des citoyens », déplore le journal.

En rubrique société, L’union pour la Patrie fait savoir qu’avant son inauguration officielle, le Centre de formation aux Métiers Industriels, CFMI, a formé 300 jeunes diplômés en un an.

A propos de l'auteur

Du même auteur

Soutenir par un don