En fin de mission au Togo

Ige Olatokunbo s’en va toute confiante

L’Ex ambassadrice du bureau togolais du Haut-commissariat des Nations Unies pour les Droits de l’Homme (HCDH) au Togo, Mme Ige Olatokunbo, a fait ses adieux à la nation togolaise ce mercredi à Lomé.

C’était au cours d’une audience accordée par le président de la République, Faure Gnassingbé.

Au cours de l’entretien, Mme Olatokounbo, a précisé qu’elle était en fin de mission en tant que directrice du Centre Régional des Nations Unies pour la Paix et le Désarmement.

Elle n’a pas manqué de remercier le gouvernement et le peuple togolais pour tout ce qu’ils ont fait pour le centre. Pour la Nigériane, le Togo s’est lancé avec son institution dans le projet de marquage des armes. Pour eux, a-t-elle dit, c’est une bonne démarche. « Nous avons un exemple à partager avec les autres pays par rapport à l’importance du marquage des armes pour que les armes ne retombent pas dans les mains des terroristes et des malfaiteurs », a-t-elle expliqué.

Le Togo, selon elle, a fait un pas de plus en matière de désarmement avec l’opération de marquage des armes.

« Je salue la bonne démarche du Togo comme un exemple à partager avec les autres pays par rapport à l’importance du marquage des armes pour prévenir leur fuite, afin qu’elles ne tombent pas dans les mains des terroristes ou des malfaiteurs. », a-t-elle laissé entendre.

Cette dernière était arrivée à la tête du Centre régional des Nations Unies pour la paix et le désarment (UNREC) en juillet 2015 à Lomé après la fermeture de la représentation du Haut-commissariat des Nations Unies pour les droits de l’homme (HCDH) au Togo.

A propos de l'auteur

Du même auteur

Soutenir par un don