Takpamba dans la préfecture de l’Oti

Huit morts pour un braquage : le gouvernement condamne les violences

Dans la nuit du 08 au 09 février 2017, un commando armé jusqu’aux dents a perpétré un braquage spectaculaire à Takpamba, une localité située dans la préfecture de l’Oti, la deuxième importante ville de la Région des Savanes à 550 kilomètres environ au Nord de la capitale togolaise Lomé.

En effet, cet acte de grand banditisme visait un commerçant installé dans la région depuis longtemps. Les bandits dont le nombre reste pour le moment inconnu ont liquidé physiquement trois (03) personnes avant de prendre la fuite.

Les populations locales mécontentes de la tuerie de trois membres des leurs, se sont déchaînées et cela a engendré encore des morts inutiles.

Selon le ministère de la Sécurité et de la protection civile qui a informé le gouvernement sur la situation, cinq (05) personnes ont encore trouvé la mort au cours de la réaction des populations. On déplore également des dégâts matériels importants et des déplacements des populations.

Il est annoncé que les présumés coupables se sont enfuis mais que deux (02) parmi eux ont été appréhendés par les forces de sécurité.

Face à ces évènements malheureux, le gouvernement togolais a, au cours du Conseil des ministres du 11 février dernier, condamné fermement ces actes de violence et a présenté ses condoléances aux familles éplorées.

Le gouvernement togolais a également invité la population au calme et la rassure que les investigations sont en cours pour situer les responsabilités.

A propos de l'auteur

Late Pater

Il est rédacteur au journal L’Union pour la Patrie et au site web Pa-lunion.com

Du même auteur

Soutenir par un don