Revue de presse du mercredi 14 décembre 2016

Grève des enseignants et visite de Faure à Nairobi

72 heures de grève des enseignants et la visite de Faure à Nairobi sont les sujets qui défraient la chronique ce mercredi en page nationale.

« Le système éducatif togolais au bord de l’implosion », lance Dounia le monde tout en interpellant le Chef de l’Etat.

Selon le journal, cette semaine, non seulement les enseignants vont observer une grève de 72 heures mais cette grève est précédée d’un sit-in de 48 heures sur toute l’étendue du territoire national de lundi et hier mardi.

Non seulement, insiste-t-il, les cours seront considérés comme faits mais également les compositions de fin du premier trimestre seront boycottées.

La Lanterne de son côté trouve que le gouvernement est toujours rattrapé par sa fuite en avant et son dilatoire.

« Depuis que les enseignants posent sur le tapis leurs doléances, le gouvernement, au lieu de trouver des solutions, fait une fuite en avant. Le dilatoire est son leitmotiv avec lequel il tourne en bourrique les enseignants. Doit-on dire que le Togo n’a pas les moyens pour résoudre cette crise afin que les élèves retrouvent la quiétude en classe ? », écrit-il.

« Le mandat social à l’aune de la crise au sein de l’éducation ». C’est par cette annonce que Liberté fait savoir que Faure Gnassingbé est en mode indifférence alors que l’avenir des millions d’élèves est en péril.

« Depuis ce matin, les enseignants débraient encore pour 72 heures. Octroi de l’indemnité de logement pour le personnel de l’éducation et pour toute la carrière, de la prime de travail de nuit et de la prime de salissure, à intégrer au budget 2017, en attendant l’adoption du statut particulier, renversement des enseignants auxiliaires dans le corps des fonctionnaires de l’enseignement, conformément au statut général de la fonction publique, résolution définitive du problème de Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS), du dossier des normaliens ainsi que l’intégration des enseignants volontaires restants dabs la fonction publique et enfin annulation des affectations punitives des représentants d’enseignants et des délégués syndicaux », relève le journal.

En politique, les journaux parlent dans les colonnes de la visite officielle de Faure Gnassingbé à Nairobi.

Le Dialogue voit le début d’une coopération dynamique entre le Kenya et le Togo.

« Le chef de l’Etat a séjourné au Kenya depuis dimanche dernier dans le cadre d’une visite officielle de trois (3) jours qui a pris fin hier. Faure Gnassingbé a eu une série d’entretiens avec le président Uhuru Kenyatta. Ils ont évoqué les perspectives de coopération politique et économique entre le Togo et le Kenya », indique-t-il.

Selon le même journal, lors de la visite, le chef de l’Etat avait à ses côtés Cina Lawson, la ministre de l’Economie numérique et Guy Madjé Lorenzo, ministre de la Communication et bien d’autres personnalités du pays.

Toujours dans la même lignée que son prédécesseur, Togo-Presse informe qu’au 53ème anniversaire de l’indépendance du Kenya, le président de la République togolaise, Faure Gnassingbé est l’invité d’honneur.

« Cette présence du chef de l’Etat, Faure Gnassingbé au Kenya, traduit l’ère d’une coopération dynamique entre les deux (2) pays et scelle la solidarité des deux (2) peuples », renchérit-il.

Le Libéral annonce la fin de la visite du Chef de l’Etat au Kenya et écrit : « La visite du Chef de l’Etat, Faure Gnassingbé en terre kényane a pris fin hier mardi. Il a donc été l’hôte d’honneur des célébrations du 12 décembre, marquant la fête nationale du Kenya. Le président de la République togolaise est à sa première visite d’ordre bilatéral dans ce pays ».

Forum de la semaine évoque la question du défi de l’émergence en Afrique subsaharienne avec en ligne de mire l’ancien ministre Kako Nubukpo.

« Même hors du gouvernement togolais depuis près de deux (2) ans, l’envie de l’ancien ministre de la Prospective, et actuel responsable de la Francophonie économique et numérique, Kako Nubukpo, à aider son pays le Togo à concrétiser l’émergence sur tous les plans et par tous les moyens reste entière. C’est bien qu’il démontre une nouvelle fois à travers la publication d’un ouvrage, intitulé ‘’L’Envol de l’Epervier : le défi de l’émergence togolaise’’, qui trace les pistes exploitées par le pays de Faure Gnassingbé pour devenir un prototype de l’émergence, à suivre par les autres de l’Afrique subsaharienne », note-t-il.

A propos de l'auteur

Du même auteur

Soutenir par un don