Réunion des acteurs autour de la lutte contre le commerce illicite de cigarettes

Freddy Messanvi :« ...mettre un cadre réglementaire sur la cigarette, là où il faut fumer, où il ne faut pas... »

Le commerce illicite de cigarettes est toute pratique ou conduite interdite par la loi, relative à la production, l’expédition, la réception, la possession, la distribution, la vente ou l’achat, y compris toute pratique ou conduite destinée à faciliter une telle activité.
Le sujet a réuni des acteurs pour deux (2) jours à Lomé. Dans une interview accordée à L’Union, M. Freddy Messanvi, Directeur des Affaires juridiques et externes de British American Tobacco pense que le Togo est un bon élève en matière de lutte contre le commerce illicite de cigarettes.
« Le Togo a pris des mesures très innovantes qui permettent aujourd’hui aux autorités douanières de pouvoir saisir tous les produits qui passent en transit sur le Togo et qui ne répondent pas aux normes de pays de destination
 », lance-t-il.

L’ UNION : Quel est l’objectif de l’atelier de ce jour ?
M. Freddy Messanvi : C’est un atelier de sensibilisation surtout sur les problèmes liés au commerce illicite de la cigarette. Il a été organisé sous l’égide de l’Association des Professionnels du Tabac en Afrique de l’Ouest, que nous appelons en anglais TOBACCO ASSOCIATION OF WEST AFRICA (TAWA) et qui nous permet de pouvoir discuter avec les autorités togolaises sur tous les problèmes que nous rencontrons sur le commerce illicite au niveau du Togo.

Quel est l’état de la lutte du commerce illicite de cigarette au Togo ?
Les choses évoluent bien. Nous pensons que le gouvernement fait beaucoup d’efforts pour lutter contre le commerce illicite au Togo. Beaucoup de saisies sont faites dans les secteurs, surtout les produits qui ne répondent pas aux réglementations togolaises. Il y a aussi beaucoup d’activités de destructions comme nous l’avons vu lors des différentes interventions des intervenants de ce jour.

De nouvelles mesures ont été prises depuis concernant les boîtes de cigarette, quel est exactement la situation aujourd’hui ?
Les dernières mesures qui ont été prises, c’est juste mettre un cadre réglementaire sur la cigarette, là où il faut fumer où il ne faut pas, les mentions qu’il faut porter sur les paquets de cigarettes, les activités de commercialisation, de promotion de cigarette que nous saluons et pour lesquels nous sommes conformes en ce moment. L’autre mesure sur laquelle j’aimerais insister aussi, c’est celle qui est liée au transit des produits de cigarette. Le Togo a pris des mesures très innovantes qui permettent aujourd’hui aux autorités douanières de pouvoir saisir tous les produits qui passent en transit sur le Togo et qui ne répondent pas aux normes de pays de destination, ceci afin de pouvoir lutter contre le commerce illicite encore une fois.

Quels sont les perspectives ?
Les perspectives, c’est comme on l’a souligné lors de nos différentes interventions, nous voulons que le niveau du commerce illicite soit réduit. Cela permettra de pouvoir réduire les pertes pour le gouvernement et pour les opérateurs légaux que nous sommes et que nous représentons.

Un mot de fin ?
Nous pensons que le commerce illicite prive l’Etat de moyens substantiels pour le développement du pays et nous pensons que cette initiative tend à pouvoir aider les pays à récupérer assez d’argent qui pourrait servir à d’autres initiatives.

A propos de l'auteur

Du même auteur

Soutenir par un don