FAT : 5 militaires tombés au Mali

Faure et la Nation rendent hommage à leurs soldats

Le chef de l’Etat, Faure Gnassingbé, chef des armées, a rendu un hommage national ce vendredi à Lomé, aux cinq (5) Casques bleus togolais de la Mission des nations Unies pour le maintien de la paix au Mali (MINUSMA) tués fin mai au Mali lors du passage de leur véhicule sur une mine.

C’était à la place des fêtes de la Présidence de la République à Lomé devant les membres du gouvernement, des institutions de la République, les forces armées togolaises (FAT) et les familles éplorées qu’a eu lieu la cérémonie d’environ une heure d’horloge.

« Je suis fier de vous, je suis fier de l’image que vous renvoyez de notre cher pays. Je suis aussi conscient de la souffrance de vos familles et de vos proches en ces moments si douloureux et les assure de ma profonde affliction et de mon soutien total », a déclaré le chef de l’Etat.

Faure Gnassigbé a par ailleurs loué la dignité et le courage de ces cinq soldats et a laissé entendre qu’aucun chef de l’Etat ne souhaite accomplir cet exercice mais qu’il endosse toute la responsabilité de ce malheureux événement.

Il a exhorté les FAT à continuer ce combat difficile de la préservation de la paix qui, selon lui, n’a pas de prix. Le Togo a été le premier pays africain à envoyer dès janvier 2013 des troupes au mali pour tenter de contenir l’avancée jihadiste.

Le départ des dépouilles mortelles des lieux de la cérémonie a mis fin à l’hommage.

En 2015, cinq soldats togolais des contingents de l’ONU au Mali et en Côte d’Ivoire avaient été tués.

A propos de l'auteur

Du même auteur

Soutenir par un don